Cet article date de plus d'un an.

Politique : "On a un problème d’éducation", estime le député Charles de Courson face au phénomène de "décivilisation"

Publié
Durée de la vidéo : 27 min
Politique : "On a un problème d’éducation", estime le député Charles de Courson face au phénomène de "décivilisation"
Article rédigé par France 3 - F. Letellier
France Télévisions
L’émission Dimanche en politique du 28 mai reçoit le député de la Marne Charles de Courson, membre du groupe LIOT. Celui-ci s’exprime sur les récentes actualités, notamment les phénomènes de violences.

Lors du Festival de Cannes, la réalisatrice Justine Triet a fait sensation sur scène en s’attaquant à la réforme des retraites et à la méthode du gouvernement. "Je ne sais pas si elle est dans son rôle mais ce qui est certain, c’est qu’elle a raison", déclare le député LIOT Charles de Courson, invité sur le plateau de Dimanche en politique du 28 mai. En effet, le député regrette que la démocratie n’ait pas eu lieu et que la réforme soit passée à coup de 49.3.

"Ne parlons pas de décivilisation"

La transition écologique étant dans la feuille de route d’Élisabeth Borne, le gouvernement envisage de mettre en place un impôt sur la fortune vert en taxant les plus riches. "C’est une proposition qui ne me parait pas très sérieuse", juge Charles de Courson qui pense "qu’il faut un équilibre". Cette semaine, Emmanuel Macron a dénoncé un mouvement de décivilisation face aux violences. "Ne parlons pas de décivilisation (...) on a un problème d’éducation dans les familles, dans le cadre de l’éducation nationale", estime Charles de Courson. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.