Cet article date de plus d'un an.

Déconjugalisation AAH : quels changements après l'adoption de la loi ?

Publié
Déconjugalisation AAH : quels changements après l'adoption de la loi ?
Déconjugalisation AAH : quels changements après l'adoption de la loi ? Déconjugalisation AAH : quels changements après l'adoption de la loi ?
Article rédigé par franceinfo - N. Carvalho
France Télévisions

Les députés de l'Assemblée nationale ont adopté la déconjugalisation de l'allocation adulte handicapé (AAH), jeudi 21 juillet. Elle prendra effet à l'automne 2023. Le journaliste Nicolas Carvalho détaille les changements qui auront lieu.

La déconjugalisation de l'allocation adulte handicapé (AAH) a été adoptée à l'Assemblée nationale, jeudi 21 juillet. L'AAH, créée en 1975, est destinée à compenser l'incapacité à travailler pour les personnes en situation de handicap. Nicolas Carvalho rappelle qu'elle "concerne actuellement 1,2 million de bénéficiaires en France" et "est versée selon des critères médicaux et sociaux pour un montant de 904 euros mensuels maximum". "Jusqu'ici, ce montant était calculé selon les parts fiscales du foyer et non de la personne handicapée seule. Les personnes en couple dépendaient donc de leur conjoint", explique le journaliste.


300 euros de plus par mois en moyenne pour 160 000 personnes


Au 1er octobre 2023, la déconjugalisation prendra effet. Ainsi, "160 000 personnes vont voir leur allocation augmenter de 300 euros par mois en moyenne". "En revanche, 45 000 personnes pourraient être lésées : celles qui travaillent et dont le conjoint ne perçoit pas de revenu, précise Nicolas Carvalho. Un dispositif transitoire a été mis en place. Si elles le souhaitent, ces personnes pourront garder la formule actuelle."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.