Législatives : la troisième circonscription du Lot-et-Garonne, un exemple de l'effritement du front républicain

Publié
Législatives : la troisième circonscription du Lot-et-Garonne, un exemple de l'effritement du front républicain
FRANCEINFO
Article rédigé par
C. Carnino - franceinfo
France Télévisions

Le front républicain a brillé par son absence dans de nombreux duels du second tour des élections législatives. Ce fut notamment le cas dans le Lot-et-Garonne.

Le délitement du front républicain s'est particulièrement incarné dans la troisième circonscription du Lot-et-Garonne, explique le journaliste France Télévisions Christophe Carnino. La candidate RN Annick Cousin y a triomphé avec près de 57% des voix face au candidat insoumis Xavier Czapla. Au premier tour, elle était arrivée en tête avec environ 25%, talonnée par le candidat de la Nupes. Avec 20%, les reports de voix du candidat Renaissance Olivier Damaisin pouvaient donc faire basculer le résultat final.

Les électeurs d'Ensemble! ont peu voté pour le candidat insoumis

C'est la candidate d'extrême droite qui l'a finalement emporté. Le candidat de la Nupes a notamment été victime de la forte abstention et des nombreux votes blancs ou nuls. Les électeurs du candidat Ensemble! semblent donc n'avoir pas souhaité faire barrage à la candidate RN, parfois en refusant de choisir, d'autres fois en la préférant à son adversaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.