Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Affaire Nicolas Hulot : "Nous n'avons pas publié le nom" de Pascale Mitterrand, se défend le directeur d'"Ebdo"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Affaire Hulot : les explications de Patrick de Saint Exupéry
FRANCE 5
Article rédigé par
France Télévisions

Dans l'émission "C l'hebdo" sur France 5, Patrick de Saint Exupéry défend l'enquête de son média et nie avoir bafoué le droit à l’anonymat de Pascale Mitterrand.

L'article du magazine Ebdo sur des accusations de violences sexuelles visant Nicolas Hulot provoque de nombreuses réactions. La secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a notamment jugé "irresponsable" cette publication dans Le Journal du Dimanche.

Ebdo a publié vendredi un article sur des accusations de violences sexuelles à l'encontre du ministre de la Transition écologique. L'auteure de la plainte pour viol contre Nicolas Hulot, Pascale Mitterrand, petite-fille de François Mitterrand, a regretté sa médiatisation. 

"Nous avons tout fait pour anonymiser le propos"

Patrick de Saint Exupéry, cofondateur et directeur de la rédaction d'Ebdo, s'est justifié d'avoir manqué à son devoir de protection des sources : "Nous avons tout fait dans notre enquête pour anonymiser le propos." Interrogé sur le fait qu'il pouvait se douter que le nom sortirait dans la presse, Patrick de Saint Exupéry a rejeté la faute sur les autres médias : "Cette question-là s'adresse à ceux qui ot publié son nom, nous n'avons pas publié son nom et nous avons gommé tout ce qui pouvait permettre une identification."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nicolas Hulot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.