L'agresseur de la députée LREM Laurianne Rossi jugé lundi après-midi

Lors de sa garde à vue, ce retraité, âgé de 63 ans et inconnu de services de police et de justice, a reconnu et regretté son geste.

La députée Laurianne Rossi, le 21 juin 2017 à Paris.
La députée Laurianne Rossi, le 21 juin 2017 à Paris. (MAXPPP)

La justice se saisit de l'agression de la députée La République en marche Laurianne Rossi. L'homme qui lui a asséné un coup de poing, dimanche en fin de matinée sur le marché de Bagneux (Hauts-de-Seine), sera jugé lundi 31 juillet. Il sera présenté en comparution immédiate à Nanterre pour "violences volontaire sur personne chargée d'une mission de service public" et ayant entraîné une ITT inférieure à huit jours, a appris franceinfo de source judiciaire.

Lors de sa garde à vue, ce retraité, âgé de 63 ans et inconnu de services de police et de justice, a reconnu et regretté son geste. Dimanche, l'homme a frappé la députée alors qu'ils avaient engagé la conversation. "Personne ne l'avait vu venir, j'étais sonnée", raconte Laurianne Rossi. Après cette agression, l'homme s'est enfui, mais a été rapidement rattrapé par des militants et des commerçants, puis conduit au commissariat. 

"Est-ce un coup de folie ou avait-il ça en tête ?"

Comment expliquer le geste de cet individu ? "Je n'ai pas perçu de déséquilibre particulier en lui parlant. Est-ce un coup de folie ou avait-il ça en tête ? Je ne sais pas du tout, assure Laurianne Rossi. Ça doit nous interpeller sur les violences auxquelles aujourd'hui doivent faire face les élus de la République", conclut-elle, tandis que le patron des députés LREM, Richard Ferrand, ainsi que le Premier ministre, Edouard Philippe, et le président de la République, Emmanuel Macron, lui ont adressé des messages de soutien sur Twitter.