Dimanche en politique, France 3

VIDEO. Ségolène Royal : "le gouvernement est incapable de recevoir les cris de détresse" de la société française

Ségolène Royale publie un livre, "Résilience française",  le 4 mars prochain. L'ex-ambassadrice des pôles s'oppose à la politique d'Emmanuel Macron et envisage une candidature à la présidentielle de 2022. Elle est l'invitée de "Dimanche en politique". 

France 3

C'est l'invitée de "Dimanche en politique". Le 2 février 2020, Francis Letellier reçoit Ségolène Royal qui a récemment perdu sa mission d'ambassadrice des pôles Arctique et Antarctique. L'ancienne ministre de l'Environnement évoque une éventuelle candidature à la présidentielle.

Samedi 1er février, le président de la République a demandé au gouvernement de "faire preuve d'humanité" après une vive polémique sur le congé de deuil en cas de mort d'un enfant. L'Assemblée nationale avait rejeté jeudi une proposition qui devait rallonger la durée du congé à douze jours au lieu de cinq. "Est-ce que ce gouvernement est encore capable de recevoir un signe de demande d'humanité ?" demande Ségolène Royal. "Est-ce que c'est le même comportement à l'égard des médecins qui jettent leur blouse, parce qu'ils sont en situation de détresse, des enseignants (...), les avocats, ce qui n'a jamais été vu dans l'histoire sociale de ce pays ? Le gouvernement reste emmuré dans l'incapacité à percevoir ces cris de détresse et emmuré physiquement dans son ministère sans avoir compris qu'il se passait quelque chose dans la société française", dénonce l'ex-candidate à la présidentielle.

Une troisième voie en 2022 ?

Ségolène Royal sort un livre le 4 mars, intitulé Résilience française. Quelle chance pour une professionnelle politique avec quarante ans de carrière alors que l'élection de 2017 a montré le besoin de renouvellement des élus ? "Ce n'est pas une question de chance, c'est une question de contexte historique, de persévérance et de politique par la preuve", répond Ségolène Royal. Cette dernière s'imagine tout à fait face à Marine Le Pen au second tour, pour proposer une troisième voie entre "l'ultralibéralisme, la finance internationale" et l'extrême droite.

Ségolène Royal aura exercé sa mission d\'ambassadrice des pôles pendant un peu plus de deux ans (photo d\'illustration, 23 novembre 2015, à Paris).
Ségolène Royal aura exercé sa mission d'ambassadrice des pôles pendant un peu plus de deux ans (photo d'illustration, 23 novembre 2015, à Paris). (LIONEL BONAVENTURE / AFP)