Vidéo Elections législatives 2022 : Nupes ou Ensemble, quelle alliance est vraiment arrivée en tête au premier tour ?

Publié
L'oeil du 20h - 16 juin
Article rédigé par
France Télévisions

Si le ministère de l'Intérieur place la coalition Ensemble ! en tête du premier tour, la NUPES dénonce des chiffres manipulés. L'œil sur la campagne vous aide à y voir plus clair.

Quel mouvement politique a récolté le plus de voix au premier tour ? Selon le ministère de l’Intérieur, c’est la majorité présidentielle Ensemble !, avec 21 359 voix d’avance. Mais selon l’alliance de la gauche Nupes, c’est elle qui l’emporte avec 244 407 voix d’avance. Qui a raison ? L’œil sur la campagne recompte les voix.  

Tout est une affaire d’étiquette : le ministère de l’Intérieur attribue à chaque candidat ce qu’il appelle une “nuance”. Par exemple, NUPES (NUP), Ensemble ! (ENS), ou divers droite (DVD), pour comptabiliser les voix de chaque formation politique.

Inverser le résultat

La semaine dernière, le ministère a étiqueté 543 candidats “NUPES” mais l’alliance de la gauche l’accuse d’avoir oublié trois candidats, étiquetés divers gauche et arrivés en tête au premier tour : Hervé Saulignac en Ardèche, Joël Aviragnet en Haute-Garonne et Dominique Potier en Meurthe-et-Moselle. "Si vous totalisez ces trois candidatures dans la Nouvelle Union Populaire, elle est en tête. Ca suffit à inverser le résultat," dénonce le porte-parole de la France Insoumise Manuel Bompard. 

Contacté, le ministère de l’intérieur se justifie en indiquant que ces trois candidats "avaient déclaré vouloir renoncer à [l']investiture” de la NUPES. Pour Dominique Potier, le ministère de l’Intérieur a raison. Ainsi expliquait-il le 1er juin dernier sur l'antenne de France 3 : "c’est très clair, j’ai pris l’étiquette divers gauche pour me différencier de cet accord avec lequel j’avais des réserves importantes”.

En revanche, les deux autres candidats, que nous avons contactés, contredisent le ministère de l’Intérieur. Hervé Saulignac se dit "évidemment" dans l’accord NUPES, quand à Joël Aviragnet, il assure : "je suis le candidat du PS dans le cadre des accords NUPES, j’ai toujours dit la même chose !" A eux deux, ils ont réuni 28 027 voix, ce qui suffirait à faire passer la NUPES devant la majorité présidentielle.

Mouchoir de poche

L'union de la gauche revendique encore 200 000 voix supplémentaires, issues de l’outre-mer. Mais l’accord de la NUPES ne s'y appliquait pas, le ministère de l’Intérieur ne les a donc pas comptées.

Enfin, le ministère ajoute que trois candidats proches de la majorité, n'ont pas été comptabilisés dans les votes recueillis par Ensemble. Il s'agit du ministre Damien Abad (divers droite), de Dominica Michel, candidate Divers à Saint-Pierre et Miquelon et Marie-Luce Penchard, soutenue par la majorité en Guadeloupe. Leurs scores redonneraient une courte avance de 8993 voix à la majorité.

Une chose est sûre : les résultats des deux alliances politiques au premier tour sont dans un mouchoir de poche.

Parmi nos sources :

Ministère de l'Intérieur

France Insoumise

Liste non exhaustive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.