Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Château de Versailles, tenues militaires, "fainéants"… Une année de communication jupitérienne signée Emmanuel Macron

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Jupiter, saison 1 : un an de com’ macronienne
Article rédigé par
France Télévisions

Emmanuel Macron a été élu président de la République le 7 mai 2017. Un an jour pour jour après sa victoire, franceinfo revient sur sa communication, qui a joué dans tous les registres.

"Il faut bien comprendre qu'Emmanuel Macron est, de loin, le président qui maîtrise le mieux sa stratégie d'intervention médiatique." C'est l'analyse d'Arnaud Benedetti, professeur associé en histoire de la communication à Paris-Sorbonne, dans le quotidien suisse Le Temps. Un an jour pour jour après la victoire du candidat d'En marche ! au second tour de l'élection présidentielle, franceinfo revient sur la communication du chef de l'Etat et tous les registres dans lesquels il s'est mis en scène.

Poutine à Versailles, Trump à la tour Eiffel

Le soir même de sa victoire, le 7 mai, Emmanuel Macron s'est adressé à la France et à ses partisans depuis l'esplanade du Louvre, à Paris. Un lieu symbolique et historique. Peu après, il a organisé des événements au château de Versailles. Il y a accueilli le président russe Vladimir Poutine, le 29 mai, et y a réuni le Congrès, le 3 juillet. Emmanuel Macron a également dîné à la tour Eiffel, le 13 juillet, avec son épouse et le couple présidentiel américain.

Et en même temps, le chef de l'Etat a tenté de jouer la carte du président proche du peuple. Le 9 juin, il a répondu, pendant quelques dizaines de minutes, aux appels qui parvenaient au standard de l'Elysée. Dans la même optique, le 12 avril, il a répondu aux questions de Jean-Pierre Pernaut, dans le journal de 13 heures de TF1, en direct d'une école rurale de l'Orne. Le 3 août, il a visité un centre de loisirs d'Ile-de-France et a déjeuné à la cantine de l'établissement. Il a mangé un cordon bleu. "J’adore ça", a-t-il rappelé.

"Make our planet great again"

Le président de la République a également soigné son image à l'international en parlant anglais, une langue qu'il maîtrise. Il a détourné le slogan de campagne de  Donald Trump ("Make America great again") en lançant "Make our planet great again". Une phrase qu'il a également martelée lorsqu'il a reçu, à Paris, l'acteur et ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger.

En pilote d'avion, en sous-marinier, le chef de l'Etat ne s'est pas privé d'arborer des tenues différentes lors de visites sur des bases militaires. Le 15 août, alors qu'il était en vacances à Marseille avec sa femme, il a rencontré des joueurs de l'OM, club dont il est supporteur, et a posé avec des joueurs et le maillot du club phocéen.

Sport et échanges tactiles

La thématique sportive n'a pas été boudée par Emmanuel Macron. A Paris, il a joué au tennis et a enfilé des gants de boxe pour défendre la candidature de la capitale pour les JO de 2024. Il lui également arrivé de taper dans un ballon de foot et de lancer une balle de handball lors de déplacements.

Le président de la République se montre volontiers tactile. On l'a vu avec Donald Trump, mais également avec la chancelière allemande Angela Merkel, et lorsqu'il a rencontré des victimes de l'ouragan Irma.

"Des gens qui ne sont rien"

Lors de ses déplacements, il est arrivé qu'Emmanuel Macron s'agace. Il a critiqué le travail des journalistes, en France ou en Inde. Sifflé au Salon de l'agriculture, Emmanuel Macron a eu un vif échange avec des éleveurs et des agriculteurs. "Le calme, ce n’est pas vous qui le donnez", a-t-il notamment lancé.

Le président a aussi eu des mots qui ont fait grincer des dents. "Une gare, c'est un lieu où on croise des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien", avait-il déclaré lors de l'inauguration de la Station F, le plus grand incubateur de start-up au monde, provoquant un tollé. Et de prévenir, devant la communauté française à Athènes, la capitale grecque : "Je ne céderai rien. Ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.