Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Le moment "Top Gun" d'Emmanuel Macron

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
MACRON TOP GUN
Article rédigé par
France Télévisions

Le président de la République s'est rendu jeudi dans une base aérienne à Istres, dans les Bouches-du-Rhône, au lendemain de la démission du général Pierre de Villiers. 

Opération reconquête. Au lendemain de la démission du chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers, Emmanuel Macron a tenté, jeudi 20 juillet, de se réconcilier avec les militaires. En déplacement sur la base aérienne 125 d'Istres (Bouches-du-Rhône),un point-clé des forces de dissuasion nucléaire, il a multiplié les hommages à leur action, a fourni des assurances budgétaires et, plus surprenant, a enfilé la combinaison des pilotes de l'armée. 

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont immédiatement dressé le parallèle entre cette opération de communication et le film Top Gun, dans lequel Tom Cruise campe le rôle d'un pilote de chasse. 

"Les moyens de vos missions" 

Au-delà des images, Emmanuel Macron a tenu à rassurer les soldats. Le ministère des Armées n'est pas "un ministère comme les autres parce que des vies sont engagées au quotidien", a-t-il déclaré. "Je ne laisserai personne dire que des choix budgétaires se font aux dépens de votre sécurité. C'est faux. J'en serai le garant, a-t-il ajouté. Je veux que vous ayez les moyens de vos missions."

Le chef de l'Etat a réaffirmé que le budget de la Défense serait porté à 34,2 milliards d'euros en 2018, soulignant qu'"aucun budget [ministériel] autre que celui des armées ne sera augmenté". Il a également réaffirmé sa volonté de porter l'effort de défense à 2% du PIB d'ici à 2025. "Ce sont des engagements que j'ai pris et que je tiendrai", a-t-il marteléQuant aux polémiques sur les économies demandées en 2017 et qui ont conduit au départ de Pierre de Villiers, "nous méritons collectivement mieux qu'un tel débat", a balayé le président. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Démission du chef d'état-major des armées

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.