Cet article date de plus de cinq ans.

Mort de Michel Rocard : l'hommage est unanime

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Mort de Michel Rocard : l'hommage est unanime
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

À droite comme à gauche, les réactions sont nombreuses après l'annonce de la mort de Michel Rocard, samedi 2 juillet.

 

Il était son mentor politique. Aux yeux du Premier ministre Manuel Valls, Michel Rocard, mort samedi 2 juillet à l'âge de 85 ans, incarnait une certaine exigence intellectuelle. "Il rêvait la France et le monde, il laissera une empreinte", a-t-il déclaré. À gauche comme à droite, c'est un hommage unanime. Nicolas Sarkozy salue son intégrité. "C'est un homme qui n'avait aucun sectarisme", s'est-il exprimé.

Un côté juvénile

Un militant de toujours, désireux de rénover le socialisme : voilà l'image que gardera François Bayrou de Michel Rocard. "Il avait une part de jeunesse et même de juvénilité", a-t-il témoigné. Certains à gauche le concèdent : son esprit d'ouverture et sa détermination à mener des réformes n'étaient pas incompatibles. Pour le ministre de l'Économie, il faut se souvenir de Michel Rocard : "Notre vie politique a été injuste avec lui, mais rien ne l'a jamais arrêté", a lancé Emmanuel Macron.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.