"Je lancerai une réflexion en début d'année prochaine" sur l'audiovisuel public, promet Emmanuel Macron

Le chef de l'Etat a dévoilé une partie de ses intentions concernant l'audiovisuel public, dimanche, au cours d'un entretien exclusif accordé à France 2.

Voir la vidéo

"Les usages sont en train de changer." Interrogé par Laurent Delahousse, dimanche 17 décembre sur France 2, sur ses intentions quant au service public de l'audiovisuel, Emmanuel Macron a rappellé que, selon lui, "notre audiovisuel public reste structuré sur le monde d'avant". "Comment mieux mutualiser la radio, la télévision, le digital ? Est-ce que le dispositif est le plus adapté ? Est-ce que l'argent est mis au bon endroit ?", interroge le chef de l'Etat, qui annonce vouloir "lancer une réflexion (...) pour reposer les bases de la mission (...) au début de l'année prochaine."

>> Trump, réformes, Wauquiez... Retrouvez les 9 phrases à retenir de l'interview accordée à France 2

Début décembre, la polémique a éclaté quand L'Express a publié un article affirmant que le chef de l'Etat avait qualifié l'audiovisuel public de "honte de la République". L'Elysée a démenti l'emploi de cette formulation explosive, mais, selon Télérama, le président aurait tout de même déclaré :"L’audiovisuel public, c’est une honte pour nos concitoyens, c’est une honte en termes de gouvernance, c’est une honte en ce que j’ai pu voir ces dernières semaines de l’attitude des dirigeants."

Emmanuel Macron répond aux questions de Laurent Delahousse, lors d\'un entretien enregistré à l\'Elysée et diffusé sur France 2 le 17 décembre 2017.
Emmanuel Macron répond aux questions de Laurent Delahousse, lors d'un entretien enregistré à l'Elysée et diffusé sur France 2 le 17 décembre 2017. (FRANCE 2)