Hommage national à Daniel Cordier : voici comment va se dérouler la cérémonie aux Invalides ce jeudi

L’hommage au Compagnon de la Libération Daniel Cordier, mort à 100 ans, se déroulera aux Invalides jeudi 26 novembre à partir de 15h30. Après l’entrée du cercueil dans la cour de l’hôtel national, Emmanuel Macron tiendra un discours devant un public réduit, en raison du contexte sanitaire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le dôme de la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides, à Paris, le 19 novembre 2020. (XOZE BOUZAS / HANS LUCAS)

Il était l’un des deux derniers Compagnons de la Libération encore vivants en novembre 2020. Daniel Cordier, engagé dans la Résistance à seulement 19 ans et ancien secrétaire de Jean Moulin, s’est éteint le 20 novembre à l'âge de 100 ans. Il faisait partie des 1 038 résistants distingués, après la Seconde Guerre mondiale, par le général de Gaulle. C'est ce parcours dans la Résistance qui sera salué lors de l'hommage national aux Invalides, jeudi 26 novembre, à partir de 15h30.

A cause du contexte sanitaire, la cérémonie diffusée sur France 2 se déroulera devant un public restreint de 30 personnes, composé des membres de la famille de Daniel Cordier et du gouvernement. Emmanuel Macron arrivera à 15h30 dans la cour de l'hôtel des Invalides. Puis aura lieu l'honneur au drapeau, rendu par le 44e régiment d'infanterie. Une première Marseillaise sera alors entonnée par le Chœur de l'armée française. A 15h40, le cercueil entrera dans la cour de l’hôtel national des Invalides, porté par des élèves officiers de l'école militaire de Saint-Cyr Coëtquidan de la promotion "Compagnons de la Libération". 

Un entretien privé entre le président et la famille Cordier

A 15h45, le chef de l'Etat prononcera un éloge funèbre, suivi de la sonnerie aux morts. Une minute de silence sera alors observée, et une deuxième Marseillaise sera interprétée par le Chœur de l’armée française, suivie du Chant des partisans, l'hymne de la Résistance pendant l'Occupation. La cérémonie s'achèvera par un entretien privé entre le président et la famille Cordier.

"Daniel Cordier, le résistant, le secrétaire de Jean Moulin, s’en est allé, avait écrit le chef de l'Etat dans un tweet, le jour de sa disparition. Quand la France était en péril, lui et ses compagnons prirent tous les risques pour que la France reste la France. Nous leur devons notre liberté et notre honneur."

Depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron, plusieurs cérémonies d'hommage ont été rendues dans la cour de l'hôtel des Invalides, dans le centre de Paris. Ce fut le cas en 2017 pour Simone Veil et Jean d'Ormesson, Charles Aznavour l'année suivante, ou encore le journaliste et homme de lettres Jean Daniel en février 2020.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.