Vidéo Emmanuel Macron giflé : "C'est clairement choquant et inacceptable", estime Elisabeth Borne

Publié
Article rédigé par
Radio France

La ministre du Travail estime que chacun doit prendre ses "responsabilités pour revenir à des débats plus sereins".

Le fait que le président soit giflé lors de son déplacement dans la Drôme "est clairement choquant et inacceptable", a déclaré Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion mercredi 9 juin sur franceinfo.

>> Suivez notre direct pour tout savoir sur les suites de la gifle infligée mardi par un homme à Emmanuel Macron dans la Drôme

"Aucun désaccord politique ne peut justifier qu'on s'en prenne physiquement à quelqu'un, a fortiori au président de la République", insiste la ministre. "Ça ne va pas l'empêcher de continuer à aller à la rencontre des Français. Il a, du reste, continué son bain de foule" ce mardi, explique Elisabeth Borne.

Une "violence verbale" dans le débat politique 

Cet incident est "un cas isolé, on ne va pas en faire non plus une généralité sur la violence", estime la ministre du Travail. Elle refuse d'"extrapoler sur le climat" politique, mais "note en même temps que dans le débat politique, les propos sont de plus en plus violents. Cette violence verbale à répétition, ça peut aussi entraîner certains dans la violence"Elisabeth Borne estime que chacun doit prendre ses "responsabilités pour revenir à des débats plus sereins".

Eric Zemmour est l'un des seuls observateurs à ne pas avoir condamné cette gifle, déclarant : "Il a ce qu'il mérite". À ce propos, Elisabeth Borne indique qu'elle n'a "pas très envie de commenter les propos d'Eric Zemmour qui fait partie de ceux qui sont en permanence dans l'outrance et la caricature" et "qui dérape systématiquement". La ministre "pense qu'il n'a de leçon à donner à personne sur ces sujets".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron giflé lors d'un déplacement dans la Drôme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.