Pour Jean-Luc Mélenchon, l'affaire Benalla "est du niveau du Watergate"

Le leader de la France insoumise estime que la "situation" est "énorme" et comparable à celle qui a entraîné la démission de Richard Nixon en 1974.

Jean-Luc Mélenchon, à l\'Assemblée nationale, le 21 octobre 2017. 
Jean-Luc Mélenchon, à l'Assemblée nationale, le 21 octobre 2017.  (CHARLES PLATIAU / REUTERS)

C'est une "comparaison qui va loin". Dans une interview au Monde, publiée samedi 21 juillet, Jean-Luc Mélenchon compare l'affaire Benalla, du nom du collaborateur d'Emmanuel Macron filmé en train de frapper un manifestant le 1er mai, au Watergate, scandale d'espionnage politique qui aboutit à la démission du président des Etats-Unis, Richard Nixon, en 1974. 

Le dirigeant de la France insoumise estime qu'une "crise politique est ouverte" et qu'Emmanuel Macron en est le responsable. "Il n’a jamais connu ni géré de crise politique de sa vie, ni en tant que maire, ni en tant que parlementaire, ni en tant que ministre", explique le député des Bouches-du-Rhône.

Il a réagi comme si l’Etat était une entreprise : il met à pied trois chefs de rayons et pense que tout est réglé. Il se trompe. Cette crise va durer.Jean-Luc Mélenchonau "Monde"

Comparant l'affaire Benalla au Watergate, Jean-Luc Mélenchon estime que "le monde entier est maintenant au courant."  Interrogé par Le Monde au sujet de cette "comparaison qui va loin", le leader des Insoumis répond : "C’est aussi une situation énorme. L’un enregistrait des opposants dans son bureau, celui-ci s’organise une milice personnelle. Ce n’est pas rien ! Nous sommes en République ! Il faudrait quand même se le rappeler. Si on ne réagit pas, c’est la porte ouverte à une forme de barbarie où chaque responsable qui exerce un pouvoir serait autorisé à l’exercer sans limite."