Elections européennes : "Jordan Bardella et le Rassemblement national ne veulent pas parler d'Europe", réagit Valérie Hayer

Article rédigé par Catherine Fournier, Zoé Aucaigne
France Télévisions
Publié Mis à jour
L'eurodéputée Valérie Hayer à Chéméré-le-Roi (Mayenne), le 1er mars 2024. (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)
La tête de liste de la majorité aux élections européennes s'est exprimée sur les critiques envers Emmanuel Macron, lancées dimanche par son opposant lors d'un meeting à Marseille.

Ce qu'il faut savoir

Valérie Hayer riposte. Invitée de BFMTV, dimanche 3 mars, la tête de liste de Renaissance aux élections européennes a assuré que "Jordan Bardella et le RN ne veulent pas parler d'Europe". Une réaction aux critiques envers Emmanuel Macron formulées par Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national aux européennes, lors de son meeting à Marseille. "Ils sont là pour refaire le match de la présidentielle", a-t-elle ajouté. Ce direct est désormais terminé.

Marine Le Pen et Jordan Bardella ciblent Emmanuel Macron lors d'un premier meeting de campagne. Le président du RN a accusé le chef de l'Etat et l'Union européenne de provoquer "le grand effacement de la France" lors de son meeting à Marseille. Juste avant, la cheffe de file des députés RN, a, elle, accusé le président de la République de "saper l'identité sociale de la France avec la réforme inique des retraites". 

Une manifestation contre le RN dans la cité phocéenne. Avant le meeting du candidat RN, environ 600 manifestants ont battu le pavé à Marseille pour marquer leur opposition au parti d'extrême droite. "Jordan, facho, Marseille aura ta peau" ou encore "Le Pen, Bardella, Marseille n'est pas à toi", ont-ils scandé dans les rues de la cité phocéenne.

Raphaël Glucksmann, tête de liste socialiste aux européennes, cible l'extrême droite. " [Jordan] Bardella et tous ses alliés à l'échelle européenne agissent aux services de Vladimir Poutine", a lancé l'eurodéputé dans l'émission "Dimanche en politique", sur France 3. Le cofondateur du petit parti Place publique et chef de file du Parti socialiste aux élections européennes du 9 juin estime que "le vote Rassemblement national est un vote dangereux pour la survie de nos démocraties". 

 "On continuera à avoir des actions sur le terrain", promet le patron de la FNSEA.  "Sur le plan politique, les choses ne sont clairement pas terminées", a déclaré Arnaud Rouseau sur BFMTV, alors que le Salon de l'agriculture se termine dimanche. Même si la FNSEA n'appelle pas à la poursuite d'une mobilisation nationale après les nombreuses annonces gouvernementales ces dernières semaines, "chaque département garde l'initiative de pouvoir faire un certain nombre d'actions", a-t-il ajouté.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    Avatar
    Pierre Godon
    franceinfo Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES Le RN quant à lui s'arc-boute sur ce chiffre de 8 000. #POLITIQUE
  • Avatar
    Avatar
    Pierre Godon
    franceinfo Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES @coroll1 Oui : ici, ici et ici, rien que dans ce live. Petit rappel, vous pouvez rechercher les entrées de live en utilisant les hashtags. #POLITIQUE
  • Avatar
    Avatar
    coroll1
    Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES 4500 personnes au meeting RN d'après plusieurs observateurs au lieu de 9000 annoncés. En avez-vous parlé? #POLITIQUE
  • Avatar
    Avatar
    Eric
    Encarté au RN Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES "Il y a une bonne dynamique au niveau de l'Europe, car c'est le bordel partout." #POLITIQUE
  • Avatar
    Avatar
    Jess
    Militante du RN Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES "Les gens ne sont pas prêts à se séparer de l'euro, par exemple. Même les adhérents du RN n'y sont pas favorables." #POLITIQUE
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES Notre journaliste Thibaud Le Meneec a interrogé les supporters du Rassemblement national qui ont fait le déplacement pour soutenir Jordan Bardella à Marseille. L'un des axes forts du programme, une Union européenne à la carte, très loin du "Frexit" qu'il défendait ardemment par le passé, plaît beaucoup. Reportage. #POLITIQUE

    REPORTAGE. "On peut transformer l'Europe de l'intérieur" : à Marseille, les soutiens du RN approuvent l'UE à la carte proposée par Jordan Bardella

  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES "J'entends les commentaires sur la 'candidate par défaut". Il faut passer à autre chose, je pense être légitime à être tête de liste", se défend Valérie Hayer, tête de liste Renaissance, sur BFMTV. #POLITIQUE
  • Avatar
    Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Faisons le point sur l'actu peu après 18 heures :
    • #EUROPENNEES Premier grand meeting pour la tête de liste du RN, Jordan Bardella, qui caracole en tête dans les sondages. Il a accusé Emmanuel Macron d'avoir provoqué "le grand effacement de la France". #POLITIQUE
    #ISRAEL_PALESTINE Le flou règne sur l'issue des négociations entre Israël et le Hamas, alors qu'on atteindra demain le 150e jour de guerre. Les pourparlers achoppent pour le moment sur le nombre d'otages vivants, alors que l'objectif est de conclure avant le début du ramadan. Suivez notre direct.
    • #METEO Quatre départements sont toujours en vigilance orange, trois alpins en vigilance aux avalanches, la Charente-Maritime en alerte aux crues.
    • Une adolescente en route pour une colonie de vacances est morte cette nuit sur l'autoroute A6  à Chailly-sur-Armançon, près d'Eguilly (Côte-d'Or), dans l'accident d'un autocar. Le conducteur a déclaré en garde à vue s'être probablement endormi au volant. Une enquête a été ouverte.
  • Avatar
    Avatar
    SyriaBerry
    Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES Cher Pierre, va-t-on encore se retrouver avec un nombre incalculable de listes et de candidats aux Européennes ? Avez-vous des informations ? #POLITIQUE
  • Avatar
    Avatar
    Pierre Godon
    franceinfo Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES @LV13 C'est assez simple : le discours de Jordan Bardella a duré 40 minutes environ, ce sera autant de temps ajouté au total du RN. Idem pour le discours de Marine Le Pen avant lui. Jusqu'au 27 mai 2024, le temps de parole sera jaugé au prorata de l'importance des partis sur la scène nationale. Ensuite c'est la règle de l'égalité stricte qui prévaudra jusqu'au 7 juin, le temps de la campagne officielle. Puis, comme d'habitude avant des votes en France, ce sera silence radio et télé pendant deux jours jusqu'au vote du 9. #POLITIQUE