Insulté par Gilles Lellouche, Mathieu Kassovitz et Benjamin Biolay, Nicolas Dupont-Aignan porte plainte

Les trois artistes ont publié, vendredi, des messages furieux après le ralliement de l'élu à Marine Le Pen.

Nicolas Dupont-Aignan participe à un débat télévisé, le 4 avril 2017, à La Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).
Nicolas Dupont-Aignan participe à un débat télévisé, le 4 avril 2017, à La Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). (REUTERS)

Journée chargée pour Nicolas Dupont-Aignan. L'ex-candidat de Debout la France, qui a tenu une conférence de presse avec Marine Le Pen, a annoncé, samedi 29 avril, le dépôt d'une plainte contre les artistes Gilles Lellouche, Mathieu Kassovitz et Benjamin Biolay, qu'il accuse d'avoir proféré des "insultes odieuses" à son encontre.

Vendredi, Nicolas Dupont-Aignan a révélé, sur France 2, qu'il apportait son soutien à Marine Le Pen en vue du second tour et qu'il allait s'engager dans sa campagne de l'entre-deux-tours. Une prise de position rapidement critiquée sur les réseaux sociaux, y compris dans le milieu culturel.

"Espèce de trou du cul"

Sur Instagram, le chanteur Benjamin Biolay a publié une photo de l'élu avec la légende suivante : "A tes risques et périls petite teupu. Tu vas Le payer cher #toutsauflefn" Le message a été supprimé mais Le Lab a eu le temps d'en faire une copie.

Sur Twitter, l'acteur et réalisateur Mathieu Kassovitz a lui cité un message de Nicolas Dupont-Aignan, en l'assortissant de la mention suivante : "Espèce de trou du cul".

"Impatient de vous retrouver dans un tribunal"

Quant au cinéaste Gilles Lellouche, il s'est fendu d'un tweet (également effacé) qualifiant le nouveau soutien de Marine Le Pen d'"espèce de grosse merde". Après l'annonce de la plainte à son encontre, il s'est dit "désolé" et a adressé "plein de bisous" (et d'ironie) à l'élu.

Dans la foulée, Mathieu Kassovitz a publié un nouveau message. Loin de présenter ses excuses, le réalisateur de La Haine en a rajouté une couche.