Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Tribune de Sarkozy : Sapin fustige "un coup d'Etat verbal à la Berlusconi"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
I-TELE
Article rédigé par
France Télévisions

Nicolas Sarkozy riposte dans l'affaire de trafic d'influence dont le soupçonne la justice, allant jusqu'à évoquer la Stasi, la police politique de l'ex-Allemagne de l'Est.

Michel Sapin dénonce la "gravissime" tribune de Nicolas Sarkozy. Invité de i-Télé, vendredi 21 mars, le ministre du Travail a pointé "la violence sous la plume" de l'ancien chef de l'Etat qui a contre-attaqué, la veille, dans les colonnes du Figaro, après sa mise sur écoute par des juges

Le ministre du Travail a regretté que cette "violence" de Nicolas Sarkozy soit dirigée "contre les institutions", "contre la police qu'il a commandée, lorsqu'il était ministre de l'Interieur" et "contre la justice dont il était le garant de l'indépendance, lorsqu'il était président de la République".

"De la grande gueule contre les institutions"

Michel Sapin y a vu "une forme de coup d'Etat verbal" et l'a jugé "insupportable", reprenant là le qualificatif employé par François Hollande"C'est du Berlusconi. De la grande gueule contre les institutions", a renchéri le ministre socialiste. Et il a conclu en parlant d'"un coup d'Etat verbal à la Berlusconi".

Dans sa tribune au Figaro, Nicolas Sarkozy riposte dans l'affaire de trafic d'influence dont le soupçonne la justice, en s'interrogeant sur "ce qui est fait" du contenu des écoutes qui le visent. Il y parle "de principes républicains foulés aux pieds", allant jusqu'à évoquer la Stasi, la police politique de l'ex-Allemagne de l'Est.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.