Nicolas Sarkozy dénonce un complot

Au lendemain de sa mise en examen, Nicolas Sarkozy s'est défendu des accusations le concernant au sujet de l'enquête sur les soupçons de financement libyen lors de sa campagne de 2007.

Voir la vidéo

Pour Nicolas Sarkozy, c'est l'heure des explications. Et son premier message s'adresse au Français : "Je dois aux Français la vérité, je n'ai jamais trahi leur confiance",a-t-il affirmé au cours d'un entretien sur le plateau de TF1. L'ancien chef de l'État multiplie les attaques contre Mediapart. Le journal avait publié dans l'entre-deux-tours de la présidentielle de 2012, un document du régime libyen formalisant le déblocage de 50 millions d'euros en faveur de Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy promet de faire "triompher son honneur"

L'ancien président conteste la validité du document, en s'appuyant sur les conclusions des enquêteurs établissant qu'il y aurait "une forte probabilité que le document soit un faux". Avant de s'acharner contre la famille Kadhafi, qu'il accuse d'avoir monté un "complot" contre lui : "la bande Kadhafi, qui est une bande d'assassins [...] m'agonisent d'injures et de calomnies."

S'il promet vouloir faire "triompher son honneur", Nicolas Sarkozy a dit sa vérité en niant toutes accusations. Une ligne de défense qui ne varie pas depuis le début de l'affaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy sur le plateau du 20 heures de TF1, jeudi 22 mars 2018. 
Nicolas Sarkozy sur le plateau du 20 heures de TF1, jeudi 22 mars 2018.  (TF1 / AFP)