Affaire Bygmalion : l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy condamné à un an de prison ferme

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Affaire Bygmalion : l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy condamné à un an de prison
FRANCE 2
Article rédigé par
N. Perez, M. Felix, E. Rassat, E. De Pourquery, L. Lavieille - France 2
France Télévisions

C'est un coup de tonnerre. Pour la deuxième fois, l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy est condamné, cette fois pour financement illégal de sa campagne de 2012. Dans l'affaire Bygmalion, le tribunal estime qu'il a volontairement omis d'exercer un contrôle sur les dépenses. 

Absent ce jeudi 30 septembre au matin à l'audience, Nicolas Sarkozy a décidé d'être représenté par son avocat venu entendre à sa place la décision du tribunal. L'ancien président de la République est condamné à un an de prison ferme et placement sous bracelet électronique pour des faits de financement illégal de campagne électorale. Nicolas Sarkozy a annoncé faire appel. "Jamais une juridiction ne peut envisager une sanction maximum lorsque le prévenu n'a jamais été condamné", a déclaré Me Thierry Herzog, avocat de l'ancien président de la République. 

Le directeur adjoint de campagne condamné à trois ans de prison

Nicolas Sarkozy, en tant que candidat à l'élection présidentielle 2012, était responsable du financement de sa campagne. Il ne pouvait ignorer le dépassement de frais d'un montant d'environ 20 millions d'euros, estime le tribunal. "Ce n'était pas sa première campagne, Nicolas Sarkozy avait une expérience de candidat", souligne Caroline Viguier, présidente du tribunal. Le directeur adjoint de campagne de Nicolas Sarkozy, Jérôme Lavrilleux, à l'origine de l'affaire, a été condamné à trois ans de prison, dont deux ferme. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.