Cet article date de plus de neuf ans.

Aquilino Morelle à François Hollande : "Tu es vraiment un salaud !"

Devant le refus du conseiller de François Hollande, c'est Manuel Valls qui aurait convaincu Aquilino Morelle de démissionner.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Aquilino Morelle, ex-conseiller du président de la République, le 9 mai 2012 à Paris. (FRED DUFOUR / AFP)

Entre la publication de l'article de Mediapart sur Aquilino Morelle, le jeudi 17 avril, et la démission du conseiller de François Hollande, le 18, moins de vingt-quatre heures se sont écoulées. Et pourtant, ce départ s'est fait au forceps, à en croire Le Canard enchaîné, qui en dévoile les coulisses, mercredi 23 avril.

Selon l'hebdomadaire, François Hollande a tranché très vite, après avoir lu l'article de Mediapart : Aquilino Morelle, qui est par ailleurs un proche de Manuel Valls, doit partir. Mais le conseiller s'accroche. Alors qu'il se fend, sur sa page Facebook, d'un long droit de réponse à Mediapart, Aquilino Morelle est convoqué le jeudi soir par le chef de l'Etat, poursuit Le Canard enchaîné. Au cours de cette entrevue, le conseiller lui aurait lâché : "Tu m'abandonnes ! Alors qu'il y a des chiens qui courent après moi, tu m'abandonnes, tu es vraiment un salaud !"

Manuel Valls appelé à la rescousse

Le lendemain, Morelle rechigne toujours à démissionner. C'est alors que François Hollande en appelle à Manuel Valls, dont Aquilino Morelle est un proche, pour le convaincre.

Mission accomplie pour le Premier ministre. Vendredi, en fin de matinée, la démission est annoncée par l'Elysée. Quelques heures plus tard, François Hollande enfonce le clou : "Aquilino Morelle a pris la seule décision qui s'imposait."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.