"On n'en parle pas entre nous d'habitude" : portrait croisé de deux électrices américaines

Elles ne votent pas pour le même candidat mais s'accordent sur un point : aucun des deux ne saurait régler les problèmes actuels des États-Unis. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un rassemblement "Make America Great Again" à l'aéroport international de Greensboro, en Caroline du Nord, le 27 octobre 2020 (Photo d'illustration). (GRANT BALDWIN / AFP)

L'une est brune, l'autre blonde. Devant elles, des mugs de café et derrière, leurs enfants qui jouent sous les arbres rouges et jaunes. Elles ont posé leurs masques sur la table. "Nos enfants sont proches, mais nous, on n'est pas vraiment d'accord sur tout", décrit l'une, "Et on n'en parle pas entre nous d'habitude."

Voter, elles vont le faire toutes les deux, l'une pour les Démocrates, l'autre pour les Républicains. "Ce qui m'importe, ce sont les droits civiques, mais aussi la gestion de l'épidémie de Covid, l'environnement aussi et le réchauffement climatique", liste la première. "Pour moi le plus important, c'est le droit à la vie'" ajoute la seconde, "Je vote pour garantir l'égalité des droits de la conception à la mort naturelle."

Troublées face à la récente violence aux États-Unis

Les violences de ces derniers mois, la mort de Georges Floyd, les manifestations, et les émeutes les inquiètent."Je pense que nous devrions juste un peu nous poser, ralentir", commence l'une, "Beaucoup de problèmes viennent du fait qu'on veut faire des changements trop radicaux."

"Je crois que nous avons un racisme systémique et que les gens sont en colère et bouleversés, à juste titre", abonde son amie, "Je ne crois pas à la violence ou aux émeutes, mais les gens veulent du changement et je peux comprendre pourquoi. Je pense qu'on demande trop à la police. Nous devrions utiliser d'autres ressources, comme les travailleurs sociaux", propose-t-elle.

"C'est une partie du problème", rétorque la première, qui considère que la société attend "trop" de ces travailleurs : "Ils sont responsables de leur vie, de celle de leurs collègues et de tous les gens autour d'eux. Et je pense que ce n'est pas toujours aussi noir et blanc que les médias veulent le dire."

Une épidémie qu'elle trouve mal gérée

L'épidémie de Covid-19 ? "C'est terriblement mal géré", déplore l'une, "Si je vote comme je le fais, c'est parce que nous n'écoutons pas les médecins, nous n'écoutons pas à la science." Et elle ajoute : "Trump a eu le Covid-19 et il s'en est sorti parce qu'il a reçu les meilleurs soins de santé. Et c'est un droit fondamental." L'électrice républicaine l'accorde, mais ne votera "pas pour Biden" pour autant. "Honnêtement, je n'aime aucun des deux candidats", tranche-t-elle.

Leur vision de l'avenir s'obscurcit :"Je pense que c'est un moment comme aucun autre dans notre histoire. Je suis très inquiète. Ça va être moche", confie l'une tandis que l'autre renchérit : "Moi aussi, je crains que ce soit affreux. Peu importe qui gagne."

    

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.