Les États-Unis mettent la pression sur l'Iran

La première salve de sanctions américaines contre l'Iran va entrer en vigueur lundi 6 août. Un embargo qui risque d'accentuer la crise économique qui touche le pays.

Voir la vidéo
France 2

Trois mois après la décision de Washington de se retirer de l'accord international sur le nucléaire iranien, les premières sanctions américaines contre Téhéran reprennent lundi 6 août. Les transactions financières et les importations de certaines matières premières seront bloquées et les entreprises étrangères ne pourront plus acheter certains produits pour le compte de l'Iran, dont l'or, l'aluminium, le charbon et les automobiles.

PSA et Renault quittent le marché iranien

Alors que la monnaie iranienne a perdu la moitié de sa valeur par rapport au dollar ces derniers mois et que l'inflation s'envole, ces sanctions risquent d'aggraver la crise économique que traverse la République islamique. Certaines entreprises étrangères doivent également quitter le pays sous peine d'être sanctionnées. C'est le cas notamment des constructeurs automobiles français PSA et Renault ou de l'avionneur Airbus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un Airbus A321 livré pour IranAir en 2017
Un Airbus A321 livré pour IranAir en 2017 (AFP FATEMEH BAHRAMI / ANADOLU AGENCY)