"La paix dans le monde est plus menacée par Donald Trump que par Vladimir Poutine", affirme Éric Coquerel

Eric Coquerel a salué mardi sur franceinfo la rencontre entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine. La Russie "est un partenaire", selon le député LFI de Seine-Saint-Denis, qui préfère cela "au fait d'être aligné en permanence derrière monsieur Trump."

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Emmanuel Macron a reçu Vladimir Poutine lundi 19 août dans sa résidence d'été, au fort de Brégançon, dans le Var. Les deux hommes ont affiché une apparente cordialité et une volonté de rapprochement entre Moscou et l'UE notamment sur l'Ukraine, malgré des désaccords sur plusieurs sujets sensibles.

>> VIDEO. Manifestations à Moscou : devant Macron, Poutine dit ne pas vouloir "d'une situation telle que celle des gilets jaunes"

Éric Coquerel a salué la rencontre entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine parce qu'il "préfère un peu ça au fait d'être aligné en permanence derrière monsieur Trump." Pour le député LFI de Seine-Saint-Denis, "la paix dans le monde est plus menacée par Donald Trump que par Vladimir Poutine."

À travers cet échange entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine, "on pèse peu dans la situation et la réalité. C'est ce qu'illustre cet échange, on ne se fait pas De Gaulle en un clin d'œil."

"La Russie n'est pas notre adversaire"

Emmanuel Macron doit se rendre le 9 mai 2020 à Moscou pour les célébrations du 75e anniversaire de la victoire de l'URSS sur l'Allemagne nazie. "C'est une très bonne chose, c'est le point positif de cette rencontre", affirme le député LFI. Selon lui, "Il faut se rappeler que s'il n'y avait pas eu Stalingrad, peut-être que l'avenir de l'humanité aurait été différent. Les Russes ont largement contribué à la victoire contre l'Allemagne nazie." François Hollande, lorsqu'il était président, n'avait pas assisté à ces cérémonies. "Il avait eu tort. Je crains que la politique de fond de la France ne change pas de ce point de vue-là. Le sommet du G7 le montrera", affirme Éric Coquerel.

Il faudrait se rappeler que la Russie n'est pas notre adversaire, elle l'est peut-être de monsieur Trump, mais ce n'est pas notre adversaire, quoi qu'on pense du régime de Vladimir Poutine.

Éric Coquerel

à franceinfo

"Il y a une logique comparable" en matière d'autoritarisme entre la France et la Russie, a déclaré Éric Coquerel. "Je trouve que ce qui s'est passé en France vis-à-vis des "gilets jaunes", des syndicalistes, des écologistes et des opposants politiques dans l'utilisation de la police et la justice pose problème. La France n'a pas de leçon à donner, de ce fait, à la Russie."

Eric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité de franceinfo le 20 août.
Eric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité de franceinfo le 20 août. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)