En images Election américaine : de Phoenix à Détroit, des soutiens de Donald Trump réclament l'arrêt du décompte des voix

Rassemblés autour des bureaux de votes où le dépouillement se poursuit, des partisans de Donald Trump exercent une forte pression et exigent l'arrêt du décompte.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Des policiers font face à des supporters de Donald Trump rassemblés devant une salle de dépouillement des bulletins de vote de l'élection présidentielle, à Détroit (Michigan), le 4 novembre 2020. (JEFF KOWALSKY / AFP)

Une élection sous haute tension, dans un climat de polarisation extrême. Au fur et à mesure du décompte des votes, le candidat démocrate Joe Biden confirme son avance. Alors que les résultats définitifs de la présidentielle américaine se font encore attendre, jeudi 5 novembre, des soutiens de Donald Trump ont lancé des manifestations, dans plusieurs Etats. Ils exigent l'interruption du dépouillement, comme le réclame le président-candidat lui-même, sous prétexte de fraudes.

>> Suivez les dernières informations de l'élection américaine dans notre direct

C'est le cas à Phoenix, dans l'Arizona, où des supporters – dont certains armés – se sont rassemblés devant un bureau de vote. Ils affirment, après des rumeurs non fondées, que les bulletins en faveur de Donald Trump n'ont pas été pris en compte.

La tension était telle, mercredi soir, que le bureau de vote a dû temporairement fermer, selon un journaliste de la chaîne KTAR News. La police a dû intervenir pour ramener le calme, mais les militants ont annoncé qu'ils reviendraient le lendemain.

Preuve de la tension extrême à Phoenix, des militants pro-Trump s'en sont pris à la chaîne Fox News, qui a donné Joe Biden gagnant en Arizona, à partir des données de l'agence AP. Sur les images diffusées sur les réseaux sociaux, on voit une équipe de télévision obligée de quitter le bureau de vote sous escorte. "Fake news !" entend-on crier, de la part de quelques manifestants.

Une scène similaire s'est produite à Détroit, dans le Michigan. Quand Donald Trump a annoncé déposer un recours pour interrompre le comptage dans cet Etat, des centaines de soutiens du candidat républicain se sont rassemblés en scandant "arrêtez de compter".

Les forces de l'ordre ont été déployées pour les empêcher de rentrer dans la salle du dépouillement. "On veut voir ces bulletins de vote, voir s'ils sont correctement comptés, si rien n'est modifié, et si le nom correspond bien à la liste électorale", explique une manifestante. "J'ai vu beaucoup de fraudes et c'est pour ça que je suis là", affirme une autre.

Des images montrent la présence des deux camps à Détroit, à proximité des bureaux de vote, avec des revendications opposées : les pro-Trump demandant l'arrêt du dépouillement et les pro-Biden exigeant au contraire que tous les votes soient comptabilisés.

Les partisans républicains ont été accueillis par des contre-manifestants démocrates exigeant que tous les votes soient comptés à Détroit, dans le Michigan, le 4 novembre 2020. (ADAM J. DEWEY / NURPHOTO VIA AFP)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.