Election américaine : "Si vous comptez les votes légaux, je gagne facilement", affirme Donald Trump

Les résultats se font attendre dans les Etats clés dont a besoin Joe Biden pour battre Donald Trump, qui conteste les opérations de dépouillement en justice.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Après Joe Biden, c'est au tour de Donald Trump de prendre la parole. Et le ton est très différent. "Si vous comptez les votes légaux, je gagne facilement. Si vous comptez les votes illégaux, ils peuvent essayer de nous voler l'élection", a dit le président américain lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, après s'être déjà déclaré vainqueur dans la nuit de mardi à mercredi. Suivez les résultats dans notre carte, mise à jour en temps réel.

Ce direct est désormais terminé. Suivez les dernières informations sur la présidentielle américaine dans notre nouveau direct

Plusieurs télévisions américaines ont décidé d'interrompre la diffusion de cette allocution du président Donald Trump, estimant qu'il faisait de la désinformation.

Joe Biden affiche sa confiance. "Soyez patients, les amis. Les votes sont en train d'être comptés et nous sommes bien là où nous sommes", a-t-il écrit sur Twitter. Le candidat démocrate a ensuite assuré face caméra qu'il n'avait "aucun doute" sur sa victoire "lorsque le dépouillement sera terminé".

Une longue attente. Les résultats se font attendre dans les Etats clés dont ont besoin les deux candidats pour l'emporter. Toute la journée, en Géorgie, Pennsylvanie, Arizona et au Nevada, les responsables locaux ont communiqué des statistiques sur les bulletins qui restent à compter, faisant fluctuer l'heure ou le jour où ils auront achevé les dépouillements des bulletins envoyés par la poste. 

Trump s'agite sur Twitter. "Arrêtez de compter [les bulletins] !", a tweeté en lettres capitales le président des Etats-Unis, qui voit les chances d'un second mandat s'amenuiser peu à peu. Dans un communiqué, également en lettres capitales, il a affirmé qu'il gagnerait l'élection si les bulletins "légaux" étaient comptés, mais que l'élection lui serait volée si "les bulletins illégaux et tardifs" étaient pris en compte.

Les républicains multiplient les recours. Les avocats du camp Trump ont saisi la justice dans plusieurs Etats, demandant par exemple un recomptage dans le Wisconsin. Dans le Michigan et la Géorgie, deux juges ont déjà rejeté des recours républicains. Selon les décisions judiciaires, ces recours pourraient retarder de plusieurs jours ou semaines l'homologation des résultats.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ETATS_UNIS

05h48 : En réalité, seuls quelques petits rassemblements dans les Etats clés sont à noter et très peu d'affrontements ont eu lieu. La très grande majorité des Américains semble attendre que le dépouillement se déroule, dans le calme. Il faut dire qu'ici, ce n'est pas particulièrement étonnant de devoir patienter plusieurs jours pour avoir le résultat de la présidentielle.

05h48 : Comment est l'ambiance sur place ? Tendue c'est certain, mais d'ici, c'est à dire de la France cela inquiète.... peur d'affrontements, qu'en est il dans les rues américaines ?

05h40 : Bonjour @Marie. Je ne pense pas que l'on puisse dire que le Nevada fait volontairement durer le suspens. Les autorités locales ont plutôt indiqué qu'elles croulaient sous les votes par correspondance. D'ailleurs, c'est peut être la Pennsylvanie qui va finalement faire basculer l'élection dans les heures à venir...

05h40 : Bonjour et merci pour votre excellente couverture des électionsEst-ce une erreur de ma part, j’ai bien l’impression que le Nevada fait volontairement durer le suspense pour ne pas avoir à être l’Etat qui fera basculer l’élection en faveur de Biden ?

05h31 : La page Facebook a finalement été supprimée. "Etant donné les mesures exceptionnelles que nous prenons pendant cette période de tensions, nous avons retiré le groupe Stop the steal, qui organisait des événements dans le monde réel", a indiqué un porte-parole du groupe californien à l'AFP.

05h30 : Une page Facebook avec quelque 350 000 membres et un mot-dièse devenu viral en 48 heures : sous le mot d'ordre #StopTheSteal ("Stop au vol"), le camp pro-Trump a propagé rapidement la théorie sans fondement selon laquelle les démocrates voudraient "voler l'élection" présidentielle via des fraudes électorales massives.

05h01 : Il est 5 heures du matin, on fait un point sur l'évolution du jour dans quatre Etats clés :

  • Arizona : l'avance de Joe Biden s'est réduite, passant de 69 000 à 46 000 voix d'avance après le dépouillement des bulletins du comté de Maricopa et Pima.
  • Georgie : l'avance de Donald Trump a pratiquement disparu, passant de 18 000 voix d'avance à moins de 2 000 en fin de journée.
  • Nevada : Peu d'évolution ici, malgré les espoirs des républicains, Joe Biden est en avance de 11 000 voix ce soir (contre 8 000 en début de journée).
  • Pennsylvanie : La situation est préoccupante pour le camp de Trump dans cet Etat où le président menait de 160 000 vois en début de journée. L'écart n'est plus que de 26 000 voix désormais.

04h59 : Nouvelle actualisation des résultats en Pennsylvanie : Donald Trump n'a plus que 26 319 voix de plus que Joe Biden et son avance fond à vue d'oeil. Le candidat démocrate pourrait repasser devant dans les heures à venir.

04h45 : Bonjour @nico. En effet, les derniers bulletins dépouillés en Arizona sont plutôt favorables à Donald Trump. Pourquoi ? Selon plusieurs observateurs, les démocrates ont particulièrement fait attention à ce que leurs votes par correspondance soient bien pris en compte : donc les premiers votes par correspondances dépouillés étaient majoritairement démocrates, cela s'est atténué avec le temps et, pour l'Arizona, s'est même renversé en faveur des républicains.

04h45 : Bonjour Robin, Savons-nous pourquoi l'écart se resserrer tant en Arizona ? Les votes par correspondance serzit-il cette fois favorable à Trump ou ceux-ci n'ont-ils pas encre été pris en compte ?

04h14 : Franchement @Impatient, je ne pense pas. A moins d'une grosse surprise, il faudra au moins attendre le petit matin pour avoir la Géorgie désormais. Cependant, la courbe pourrait s'inverser d'ici là.

04h14 : Pensez vous qu'on aura le résultat final d'un au moins état avant 6h ?

04h13 : Plusieurs républicains de premier plan prennent leur distance avec Donald Trump, après son intervention controversée ce soir. "Compter tous les votes est au coeur de la démocratie", a lancé le sénateur républicain Mitt Romney. "Tous les votes autorisés par la loi en Pennsylvanie doivent être comptés, quelque soit le temps que cela prendra", a renchérit le sénateur républicain de l'Etat, Pat Toomey.

03h50 : En Géorgie,Joe Biden pourrait dépasser Donald Trump dans la nuit ! Selon CNN, le comté de Clayton doit rendre public les résultats de 5 700 bulletins à minuit (6 heures en France), alors que l'avance de Donald Trump n'est plus que de 2 497 voix dans cet Etat clé.

  • L'avance de Trump ne tient plus qu'à un fil en Géorgie: 2 497 voix, moins de 0,1 point.
  • Elle fond à vue d'oeil en Pennsylvanie: 50 000 voix, 0,8 pt.
  • Biden perd lui un peu de son avance en Arizona: 46 000 voix, 1,5 pt;
  • Nevada inchangé

03h23 : Le correspondant de l'AFP à Washington Francesco Fontemaggi fait un point complet et concis de la situation dans les Etats clés à cette heure.

03h12 : Vaste question @Fabienne ! Pour résumer, si Donald Trump perd, il aura toujours les mêmes pouvoirs qu'en temps normal jusqu'en janvier 2021. Il pourrait donc encore tenter de compliquer la transition, par exemple en essayant de prendre des ordres exécutifs de dernière minute. Cependant, il existe des gardes-fous à ce sujet. Plus de précisions dans cert article (en anglais).

03h12 : Bonsoir, savez-vous si une étude a été mené ou est en cours pour connaître l'impact du #Coronavirus sur l'élection américaine. En effet il serait intéressant de comparer les données de 2016 et 2020 en y ajoutant la mortalité due au virus. Les électeurs démocrates semblent en outre être plus prudent notamment par leur utilisation du vote par correspondance.

04h05 : Et pendant ce temps là, un nouveau record de plus de 120 000 cas positifs au coronavirus en 24 heures a été enregistré jeudi aux Etats-Unis, où l'épidémie flambe depuis environ deux semaines, selon un comptage de l'université Johns Hopkins, qui fait référence. Les Etats-Unis ont enregistré au total plus de 9,6 millions de cas depuis le début de la pandémie.

03h07 : D'ailleurs, à 20h40 (2hh40 en France), il ne restait que 16 105 bulletins non dépouillés en Géorgie selon le Secretary of State. Donald Trump n'a plus que 3 486 votes d'avance.

02h48 : Bonsoir @Lu. Difficile à dire avec certitudes... 99% des bulletins ont été comptabilisés, mais les autorités ont indiqué dans l'après-midi que des bulletins allaient encore devoir être dépouillées vendredi, notamment ceux des militaires et des Américains à l'étranger.

02h48 : Le résultat final pour la Géorgie va tomber dans qq heures ?

02h38 : Plusieurs télévisions américaines ont décidé d'interrompre la diffusion de l'allocution du président Donald Trump, estimant qu'il faisait de la désinformation. "Bon, nous voilà encore dans la position inhabituelle de (devoir) non seulement interrompre le président des Etats-Unis, mais aussi de corriger le président des Etats-Unis", a lâché le présentateur de MSCNBC , Brian Williams. Les chaînes NBC News et ABC News ont elles aussi interrompu la diffusion de cette conférence de presse.

02h08 : Des nouvelles des actions en justice intentées par le camp Trump en Pennsylvanie : un juge fédéral vient de rejeter la demande d'arrêt du dépouillement à Philadelphie mais a ordonné que le nombre d'observateurs soit élargi, indique le New York Times.

02h04 : Un signe de fébrilité du côté des républicains : le très conservateur New-York Post vient de publier un article intitulé : "Un Donald Trump abattu lance des affirmations infondées sur des fraudes électorales, dans une intervention depuis la Maison Blanche."

01h54 : Bonsoir @James. La logique veut qu'avec 270 grands électeurs - la majorité du collège electoral donc - le candidat est assuré d'une victoire. Mais il est vrai que des changements de vote peuvent arriver... En 2016, sept grands électeurs avaient finalement soutenu d'autres candidats indépendants, mais cela n'avait rien changé à l'issue de l'élection. De plus, 33 États contraignent ces grands électeurs (soit par le biais d'une amende, l'annulation du vote ou encore leur remplacement) à respecter le vote populaire.

01h54 : 270 grands électeurs tout rond, ce sera suffisant pour être investi ? En 2016 une demi douzaine avait voté contre leur candidat...

01h46 : Le comté d'Erie, en Pennsylvanie a basculé de côté démocrate il y a quelques minutes. Il avait été remporté par Donald Trump en 2016. L'avance du président dans l'ensemble de l'Etat n'est plus que de 74 000 voix.

01h36 : Bonsoir David. Plusieurs républicains ont déjà pris la parole ces derniers jours pour appeler au calme et au respect du dépouillement. Et ça continue ce soir avec le discours de Donald Trump. "Si vous avez des doutes concernant de possibles fraudes, présentez des preuves et saississez la justice. ARRETEZ de diffuser des fausses informations", vient de tweeter, par exemple, Adam Kinzinger, élu républicain à la Chambre des représentants.

01h36 : Mais où sont les membres du parti Républicain ??? Comment rester silencieux dans un tel moment ?

01h30 : Hello world! Je reviens tout juste de Floride pour vous accompagner jusqu'au bout de la nuit. C'est aussi ça, la continuité du service public ;-)


01h27 : Robin Prudent, qui se trouve avec moi à Washington, nous rejoint. Il va animer ce live à mes côtés jusqu'à 6 heures du matin. Vous avez donc avec vous deux des trois envoyés spéciaux de la rédaction aux Etats-Unis !

high five amy poehler GIF

01h24 : L'information ne va pas plaire à Donald Trump : l'écart continue de se réduire à peau de chagrin en Géorgie. Le républicain n'a plus que 3,635 voix d'avance sur Joe Biden.

01h19 : Vous avez raison, @Questionnaire. Mais pour l'instant, nous n'avons pas les résultats du Nevada (ni de la Caroline du Nord, la Géorgie, la Pennsylvanie et l'Alaska).

01h18 : Je ne comprends pas: avec le Nevada et l'Arizona ca semble suffisant a J Biden, pas besoin de la North Caorlina, si?

01h17 : Bonsoir, J’ai écouté son discours et... je n’y crois toujours pas...ahurissant

01h17 : Choqué, complètement choqué par ce que Trump vient de dire. D'ailleurs plusieurs chaînes de télévision américaine ont coupé la conférence de Trump ! Surréaliste.

01h16 : Surréaliste son intervention !Clairement étonnant dans un contexte d'élection présidentiel cette prise de parole !

01h16 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à être abasourdis par la prise de parole de Donald Trump.

01h05 : L'intervention du président américain depuis la Maison Blanche est terminée.

01h04 : Donald Trump continue de parler de "corruption" et de "fraude", sans preuve. Certains médias ont décidé de mettre des mises en garde, voire de couper la retransmission de la conférence de presse, face à ces déclarations.

01h01 : Résultat, dans les heures suivant l'élection, on a eu l'impression (trompeuse) d'une large avance du candidat républicain, Donald Trump. Puis, au fil des heures et du décompte des votes par correspondance, Joe Biden a réduit l'écart. Ce qui a montré que le vote était extrêmement serré dans de nombreux Etats.

00h59 : Comme l'explique FiveThirtyEight, ce phénomène est lié au fait que, dans ces Etats, les votes en personne ont été décomptés en premier. Or les républicains étaient plus susceptibles de se rendre physiquement aux urnes. Puis les votes par correspondance, bien plus nombreux cette année en raison de la pandémie de Covid-19, ont été dépouillés. Or, les démocrates ont plutôt voté par courrier.

00h57 : Donald Trump fait ici référence au Michigan et au Wisconsin, où il menait largement dans les heures suivant la fermeture des bureaux de vote mais où Joe Biden a finalement remporté le scrutin. Pour rappel, ce phénomène du "blue shift" était anticipé par de nombreux observateurs.

00h56 : "Ils sont en train d'essayer de truquer l'élection."

00h56 : "C'est ce qui s'est passé partout."