Cet article date de plus d'un an.

Comment franceinfo comptabilise les résultats de l'élection américaine

On vous explique la méthodologie en vigueur à franceinfo.fr, franceinfo radio et télévision, ainsi que sur les chaînes du groupe France Télévisions, pour suivre le duel entre Joe Biden et Donald Trump.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un écran géant montre les résultats de l'élection présidentielle dans l'Etat de Floride, non loin de la Maison Blanche, à Washington DC, mardi 3 novembre 2020.  (OLIVIER DOULIERY / AFP)

Depuis la nuit du mardi 3 au mercredi 4 novembre, vous êtes nombreux à nous interroger dans les commentaires de notre direct sur la méthodologie employée par franceinfo pour compter le nombre de grands électeurs attribués à Joe Biden ou Donald Trump lors de cette élection présidentielle américaine.

Toutes les rédactions de franceinfo (franceinfo.fr, franceinfo radio et la chaîne de télévision franceinfo, canal 27), ainsi que sur les chaînes du groupe France Télévisions, ont fait le choix de ne diffuser les résultats Etat par Etat qu'une fois ceux-ci validés par l'agence américaine Associated Press (AP). Nous n'avons pas été les seuls : d'autres médias français, tels que l'Agence France Presse (AFP) ou Le Figaro ont suivi cette consigne. A l'inverse, aux Etats-Unis, certains médias comme le New York Times, le Washington Post et la chaîne d'information en continu CNN se fient à d'autres sources.

AP dispose d'un réseau de 4 000 reporters sur le terrain, en contact avec des agents en charge du dépouillement dans les 50 Etats. Lors de chaque élection, depuis la fin du XIXe siècle, l'agence transmet ainsi les chiffres récoltés sans pour autant se projeter ou établir des scénarios possibles. Dans une élection aussi incertaine que la présidentielle américaine, la rigueur de sa méthodologie, saluée par exemple par le New York Times (lien en anglais), est un gage de neutralité.

Trois médias référents pour l'annonce du nom du président

Lorsque l'un des deux candidats obtiendra les 270 grands électeurs nécessaires pour obtenir la majorité, nous en informerons aussitôt nos lecteurs, téléspectateurs et auditeurs. Mais il pourrait encore être trop tôt pour annoncer que Joe Biden ou Donald Trump est "élu président des Etats-Unis". En effet, pour ce qui est des résultats "globaux", nous avons choisi de nous appuyer sur davantage de sources : AP toujours, mais aussi le New York Times et CNN. Cette précaution supplémentaire nous permet de nous assurer que le résultat annoncé n'est pas le fruit de la projection d'un média, mais bien de la remontée de données concordantes au sein des trois médias cités.

Il faut aussi tenir compte de la particularité du mode de scrutin américain : ce n'est que le 14 décembre que les grands électeurs représentant leurs Etats éliront le "Commander in chief". Or, Donald Trump a d'ores et déjà annoncé qu'il contesterait les résultats dans certains Etats remportés par son rival. C'est notamment le cas du Wisconsin. Une bataille juridique pourrait donc suivre l'annonce des résultats et entraîner des recomptages.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.