Election américaine : l'équipe de Trump demande la suspension du dépouillement en Pennsylvanie, Géorgie et dans le Michigan

"La Pennsylvanie compte les suffrages exprimés par courrier à l'abri des regards et cela doit cesser", a déploré le directeur de campagne du président sortant, en difficulté dans la dernière ligne droite.

Donald Trump lors d\'un discours depuis la Maison Blanche, le 4 novembre 2020, à Washington DC.
Donald Trump lors d'un discours depuis la Maison Blanche, le 4 novembre 2020, à Washington DC. (MANDEL NGAN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Donald Trump a déposé un recours en justice pour obtenir la suspension du dépouillement dans l'Etat-clé de Pennsylvanie, a annoncé, mercredi 4 novembre, son directeur de campagne. "La Pennsylvanie compte les suffrages exprimés par courrier à l'abri des regards et cela doit cesser", a écrit l'équipe du candidat républicain, tout en revendiquant la victoire dans cet Etat. Suivez les suites de cette élection dans ce direct, ainsi que sur notre carte des résultats définitifs, mise à jour en temps réel.

Ce direct est désormais terminé. Suivez les dernières informations sur ce scrutin dans notre nouveau direct

Les recours de Trump s'enchaînent. Le directeur de campagne de Donald Trump avait préalablement annoncé qu'il allait "immédiatement" demander un recomptage des voix dans le Wisconsin, l'un des Etats clés remporté par Joe Biden, en raison d'"irrégularités". Peu après le recours annoncé dans le Wisconsin, c'est dans le Michigan que le camp Trump avait aussi saisi la justice pour faire suspendre le dépouillement, évoquant des difficultés d'accès à certains bureaux de vote par les observateurs républicains. 

Biden y croit plus que jamais. Le candidat démocrate a déclaré, mercredi, dans un discours télévisé, qu'il était "clair" qu'il remporterait au moins 270 grands électeurs et qu'il pourrait ainsi "remporter" l'élection. Alors que le dépouillement se poursuit dans plusieurs Etats, il a pris soin de ne pas revendiquer formellement la victoire. "Nous pensons que nous serons les vainqueurs", a-t-il avancé.

Trump dénonce "l'apparition de bulletins surprises". "Hier soir, je menais (...) dans de nombreux Etats clés, dans presque tous les cas dirigés et contrôlés par les démocrates", a tweeté le président sortant. "Puis, un par un, ils ont commencé à disparaître comme par magie", ajoute-t-il. Le réseau social a signalé ce message comme étant "susceptible d'être trompeu[r]"Un peu plus tôt, le candidat républicain avait clamé sa victoire, avant même les résultats définitifs, et appelé à arrêter le décompte des bulletins de vote, se disant prêt à "aller devant la Cour suprême".

Les observateurs internationaux recadrent Trump. Les observateurs de l'OSCE ont durement critiqué, mercredi, des "allégations infondées" du président sur des fraudes lors de l'élection présidentielle, soulignant qu'elles "affaiblissaient la confiance du public dans les institutions démocratiques".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ETATS_UNIS

23h56 : "Personne -- aucun politicien, aucun élu -- ne devrait limiter le droit de vote de la population."

Les observateurs internationaux de l'OSCE chargés de suivre le scrutin critiquent durement les "allégations infondées" du président Donald Trump sur des fraudes lors de l'élection présidentielle américaine, soulignant qu'elles "affaiblissaient la confiance du public dans les institutions démocratiques".

23h49 : Quand peut-on espérer y voir plus clair dans les résultats de la présidentielle américaine ? Un correspondant de l'AFP livre son analyse au vu des dernières tendances et informations.

23h27 : La suite était à lire dans un second tweet, mais il a été censuré par Twitter. Le réseau social a signalé plusieurs messages de Donald Trump jugés "trompeurs" sur l'élection présidentielle américaine que le président sortant prétend avoir gagnée alors que le dépouillement des bulletins se poursuit dans des Etats cruciaux.

07h23 : De son côté, Donald Trump continue de s'exprimer sur Twitter. "Nous avons porté réclamation auprès des autorités de Pennsylvanie (qui n'autorisera pas d'observateurs légaux), de l'Etat de Géorgie et de l'Etat de Caroline du Nord, chacun d'eux ayant une GRANDE avance pour Trump. De plus, nous revendiquons par la présente l'Etat du Michigan si, en fait, .....", écrit le président sortant.

23h16 : Retour en Pennsylvanie avec notre journaliste Marie-Violette Bernard, qui a rencontré deux démocrates. "On espère qu'à la fin de ce décompte, il se produira la même chose dans le comté de Bucks et en Pennsylvanie que dans le Wisconsin : que Joe Biden réussisse à inverser la vapeur", lui ont déclaré ces deux femmes.

22h55 : Si vous l'avez manqué mais que vous souhaitez le voir ou le revoir en intégralité, voici le discours de Joe Biden prononcé il y a une demi-heure à son QG. Les Américains "ne seront pas réduits au silence", a notamment clamé le candidat démocrate.




22h42 : @Louis : C'est ce que revendique Joe Biden : il a affirmé dans son discours avoir gagné le Michigan par 35 000 voix. Plusieurs médias américains, dont CNN, le donnent également gagnant, mais l'agence Associated Press n'a encore rien annoncé. Or, pour nous, elle fait référence.

07h18 : Joe Biden remporte le Michigan ???

22h51 : Cela ne vous a pas échappé : on a beaucoup parlé et on parle encore de l'élection présidentielle américaine aujourd'hui. Voici trois de nos contenus à ce sujet qu'il ne fallait pas manquer aujourd'hui :

Marie-Adélaïde Scigacz vous explique pourquoi les instituts se sont encore (un peu) trompés.

Raphaël Godet fait le point sur ce scrutin encore incertain.

On vous explique comment Joe Biden et Donald Trump peuvent contester les résultats.

22h28 : "Nous en sortirons victorieux."

Joe Biden a terminé son allocution en citant la déclaration d'indépendance, en disant "Nous le peuple", avec un ton inspiré du célèbre président américain Abraham Lincoln.

22h19 : "J'ai fait campagne en tant que démocrate mais je gouvernerai en tant que président des Etats-Unis. Il y a un devoir de servir tous les Américains."

Joe Biden a parlé d'une "campagne difficile, longue", mais il s'en est dit "satisfait".

22h18 : "Nous avons remporté le vote populaire de trois millions de voix."

22h31 : "Nous avons gagné le Wisconsin avec 25 000 voix de marge, c'est ce que Donald Trump avait fait [il y a quatre ans]."

22h16 : "Il est clair que nous pourrons obtenir 270 grands électeurs. Je ne suis pas là pour vous dire que nous avons gagné mais qu'une fois que nous aurons fini de compter nous aurons suffisamment de grands électeurs."

22h15 : "Nous pensons que nous allons gagner" la présidentielle américaine, annonce le candidat démocrate Joe Biden.

22h14 : "Le pouvoir ne peut pas lui être pris, il vient du peuple. Le peuple détermine qui est le président des Etats-Unis."

22h10 : Joe Biden, le candidat démocrate, fait une courte allocution. Vous pouvez la suivre en direct et en vidéo par ici.

07h17 : Des supporters de Donald Trump crient "Stop au comptage", devant le centre de Detroit où sont comptés les bulletins, selon Bloomberg.

22h06 : A Detroit, la plus grande ville du Michigan, la situation est tendue. Des personnes sont rassemblées devant le lieu où les bulletins sont dépouillés, mais on leur interdit l'accès au lieu, selon un journaliste de NBC.

07h16 : L'équipe de campagne de Donald Trump l'a déclaré vainqueur en Pennsylvanie, Etat où les opérations de dépouillement ne sont pourtant pas achevées et où aucun média de l'a pour l'heure donné gagnant. Notre journaliste Marie-Violette Bernard se trouve justement dans cet Etat clé, à Doylestown précisément.

21h55 : Les délais de dépouillement des votes par correspondance dans certains Etats ont provoqué un "blue shift" au lendemain de l'élection présidentielle aux Etats-Unis. Comment expliquer la "remontada" des démocrates après des premiers résultats favorables aux républicains ? Robin Prudent vous explique tout.

21h50 : L'incertitude plane toujours sur l'issue de l'élection présidentielle américaine. Après le Michigan, l'équipe du candidat républicain dépose un recours pour suspendre le dépouillement en Pennsylvanie, où il accuse ses adversaires de "dissimuler" certains bulletins de vote.

20h53 : Il est 14h40 à Washington, mais quelle était l'ambiance ce matin dans la capitale américaine ? La ville s’est réveillée toujours barricadée, les rues désertées, les panneaux en bois sur les vitrines et les barrières métalliques autour de la Maison Blanche. Reportage de Benjamin Illy.

20h36 : Bonsoir @Rémi. Un seul Etat clé ne peut pas lui permettre de gagner. Les résultats dans sept Etats (Alaska, Nevada, Michigan, Pennsylvanie, Géorgie, Caroline du Nord et Maine) sont déterminants pour l'issue du scrutin, comme nous l'expliquons dans cet article.

20h36 : Est ce que un état en particulier lui permettrait d'atteindre 270 et gagner ? Bonsoir et merci

20h29 : Et voici la carte des Etats-Unis actualisée avec ce nouveau résultat.


20h28 : Il s'agit d'un deuxième revers majeur pour Donald Trump, mais rappelons que ce dernier a demandé un recomptage des votes dans cet Etat.

20h24 : Joe Biden remporte le Wisconsin et atteint 248 grands électeurs, selon AP, qui se base sur 95% des votes dépouillés.

20h26 : Voici un nouveau point sur l'essentiel de l'actualité de la soirée :

L'incertitude plane toujours sur l'issue de la présidentielle américaine. Les recours commencent. Donald Trump a saisi la justice pour suspendre le dépouillement des votes dans le Michigan. Suivez notre direct.

#NEONICOTINOIDES Le Parlement a autorisé, via un ultime vote des sénateurs, le retour temporaire des néonicotinoïdes, insecticides nocifs pour les abeilles, pour "sauver" la filière betterave.

#COVID_19 Plus de 4 000 malades du Covid-19 sont désormais en réanimation ou soins intensifs, avec une hausse continue du nombre d'admission dans ces services sur 24 heures, selon les chiffres de Santé publique France.


#AUTRICHE Emmanuel Macron sera à Vienne lundi pour rencontrer le chancelier Sebastian Kurz et évoquer la lutte contre le terrorisme, quelques jours après l'attaque revendiquée par le groupe Etat islamique, a fait savoir le gouvernement autrichien.

20h10 : L'équipe de campagne de Donald Trump annonce avoir saisi la justice du Michigan afin que les opérations de dépouillement y soient suspendues.

20h01 : Annonce de la victoire par Donald Trump avant la fin du scrutin, mobilisation devant la Maison Blanche, dépouillement toujours en cours dans les Etats clés... La soirée électorale américaine s'est étirée jusqu'à l'aube sans pouvoir annoncer un vainqueur, plongeant le pays dans l'inconnu. Retour en images sur cette folle soirée électorale.


19h57 : Donald Trump gagne les voix de la majorité des électeurs blancs, des plus riches et des habitants des zones rurales. Comme en 2016, les électeurs issus des minorités ont largement voté pour le candidat démocrate. Et Joe Biden marque des points dans l'électorat féminin. Minorités, CSP, genres... On vous dit comment les Américains ont voté en 2020..

19h56 : Alors que la nation tout entière a les yeux rivés sur le dépouillement dans les "swing states", où les bulletins des votes par correspondance détiennent la clé du scrutin, le sort (et l'impréparation) s'est acharné sur plusieurs bureaux de vote. J'ai tenté de recenser les bureaux qui ont connu, souvent au beau milieu de la nuit, d'intenses moments de solitude.

Les votes par correspondance sont traités dans un bureau de vote de Miami, en Floride (Etats-Unis), mardi 3 novembre 2020.  (CHANDAN KHANNA / AFP)


(CHANDAN KHANNA / AFP)