En Arizona, le vote des latinos compte plus que jamais

Habituellement bastion républicain, l'Arizona est devenu un état-pivot, où Joe Biden est en avance dans les sondages. Les latinos y détiennent peut-être la clé du scrutin cette année.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un pancarte d'indication d'un lieu de vote à Phoenix, en Arizona (États-Unis) (ROBYN BECK / AFP)

À six jours seulement de la présidentielle américaine, l’Arizona est au cœur de la bataille. Chacun de leur côté, Donald Trump et sa colistière Kamala Harris sillonnent ce grand état du sud-ouest des États-Unis mercredi 28 octobre, et multiplient les meetings. L’Arizona est habituellement un bastion républicain mais désormais, c’est un nouvel état pivot. L'Arizona a toujours voté républicain depuis 1952, avec comme seule exception Bill Clinton en 1996. Cette année, Joe Biden a de l'avance dans les sondages, et les Latinos tiennent peut-être le scrutin entre leurs mains. 

L'épidémie au centre du vote latino

Chaque jour, la radio fait les comptes des nouvelles contaminations en Arizona. C'est l’un des états américains les plus touchés par l’épidémie de Covid-19, avec en première ligne la communauté latino. Le virus a fait des ravages dans les familles des quartiers populaires de Phoenix. En 2020, la crise sanitaire y est au cœur des préoccupations. Au cœur de celles d'Adrian, par exemple. À 41 ans, ce cuisinier n'avait pas voté en 2016. Mais cette année, son choix est fait : "Biden ce serait le mieux, tranche-t-il. Franchement, le président actuel n’a rien fait contre ce virus. La seule chose qu’il a fait, c’est de bouleverser nos communautés. Cette année, nous devons ouvrir la bouche,  et dire tout haut ce dont nous avons besoin pour sortir de cette crise. C’est un point essentiel dans nos votes."

"Ils ont besoin du vote latino pour gagner"

Les latinos représentent un quart des électeurs en Arizona et 100 000 jeunes latinos ont atteint l’âge de voter depuis 2018, selon Chicanos por la Causa, une organisation communautaire très influente, qui laboure le terrain pour convaincre les latinos d’aller voter. "Glisser un bulletin dans l’urne, montrer à notre pays que le vote latino est un vote clé, explique David Adame, le président de l'association. Ils ont besoin du vote latino pour gagner une élection." Le vote de cette communauté pesait déjà lourd en Arizona en 2016. Donald Trump avait remporté l’état avec seulement 90 000 voix d’avance.

En Arizona, le vote des latinos compte plus que jamais - Benjamin Illy
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.