Election américaine : devant la Maison Blanche, des partisans de Donald Trump dénoncent encore un "vol" électoral

Des milliers de partisans de Donald Trump se sont rassemblés à Washington pour protester contre de présumées fraudes électorales, qui selon eux, auraient permis à Joe Biden de remporter l'élection présidentielle face à leur candidat.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des militants pro-Trump manifestent dans les rues de Washington (Etats-Unis), samedi 14 novembre 2020. (ROD LAMKEY - CNP / CONSOLIDATED NEWS PHOTOS)

Le rassemblement ressemble à un vaste baroud d'honneur. Parmi ces milliers de partisans de Donald Trump, venus dénoncer un "vol" électoral devant la Maison Blanche, Julie, qui a roulé toute la nuit pour venir du Texas. Elle assure que pour l'heure, rien n'est joué, que Joe Biden n'a pas gagné l'élection présidentielle américaine. "Il n'y a pas de transition, jure-t-elle. Les médias disent qu'il a gagné, pas le collège électoral. Rien n'est certifié. Le bien triomphe toujours du mal et Dieu est de son côté. Lisez la Bible, les gars !"

Au moins 10 000 personnes se sont rassemblées sur la Freedom Plaza, à quelques encablures de la Maison Blanche. Dan et sa femme Doria s'en remettent aussi à Dieu et à la Cour suprême, qui finira par trancher en faveur de Donald Trump, ils en sont convaincus. Les deux derniers Etats dans lesquels les résultats de l'élection n'avaient pas encore été annoncés, la Géorgie et la Caroline du Nord, ont été respectivement attribués vendredi à Joe Biden et Donald Trump par plusieurs grands médias américains. L'agence Associated Press, sur laquelle franceinfo s'appuie pour communiquer les résultats, n'a de son côté pas encore confirmé la victoire de Joe Biden en Géorgie. Si sa victoire en Géorgie était confirmée, le candidat démocrate serait ainsi crédité de 306 grands électeurs, contre 232 pour son rival républicain. Donald Trump, lui, continue à entretenir la confusion sur ses intentions. Et s'il n'est pas réélu cette fois, Dan et Doria seront au rendez-vous dans quatre ans. "On prie pour lui, tous les jours, parce qu'il n'y a que Dieu qui puisse régler ça, on espère."

"S'il est de nouveau candidat en 2024, je voterai pour lui, mais je pense que Dieu va déjà s'occuper de cette élection."

Dan, partisan de Donald Trump

à franceinfo

Un peu plus loin, on retrouve un autre sauveur. "Captain America !", lance Brian, tout sourire, en costume de super-héros, bouclier, masque et faux muscles. "C'est pour soutenir mon pays, mon président !, explique-t-il. Le président Trump, c'est Captain America, il ne veut que le meilleur pour ce pays. Je ne pense pas qu'il ait perdu les élections. On verra ça ici en janvier, sur les marches du Capitole, j'espère. On verra ce qui se passera !" Brian lève les épaules dans son déguisement un peu trop petit, pas très convaincu lui-même parce qu'il vient de dire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.