Donald Trump lève un milliard de dollars supplémentaires pour son futur réseau social

Un groupe d'investisseurs institutionnels s'est engagé à apporter cette somme, selon un communiqué des entreprises porteuses du projet. La future plateforme doit être lancée en 2022.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Evincé de Twitter, Facebook et YouTube après l'assaut du Capitole, l'ancien président Donald Trump va lancer son propre réseau social, grâce à l'aide d'investisseurs. (CHRIS DELMAS / AFP)

Il est encore trop tôt pour évoquer sa politique de modération, mais le futur réseau social lancé par Donald Trump mobilise déjà les investisseurs. L'entreprise qui doit donner naissance à la plateforme numérique de l'ancien président américain, ainsi que la société avec laquelle elle doit fusionner pour entrer en Bourse, ont annoncé qu'un groupe d'investisseurs institutionnels était prêt à apporter un milliard de dollars. Cette somme s'ajouterait aux 293 millions de dollars déjà récupérés par la société Digital World Acquisition Corp lors de son arrivée à Wall Street en septembre, détaille un communiqué (en anglais) publié samedi 4 décembre.

Trump Media & Technology Group devraient ainsi récupérer 1,25 milliard de dollars (après paiement des frais de transaction) pour financer le lancement de Truth Social. Les deux entreprises n'ont pas précisé qui étaient les investisseurs s'étant engagés à apporter des fonds. Donald Trump avait annoncé, fin octobre, que la société devant porter son futur réseau social allait fusionner avec Digital World Acquisition Corp, une société d'acquisition à vocation spécifique. Cet instrument financier à la mode est comme une coquille vide levant des fonds en Bourse en s'engageant à se rapprocher dans les mois suivants d'une entreprise prometteuse, permettant ainsi à cette dernière d'entrer à Wall Street sans le traditionnel processus.

>> Etats-Unis : trois questions sur Truth Social, le réseau social que veut lancer Donald Trump

La future plateforme a été présentée par l'ex-président comme une alternative à Facebook, Twitter et YouTube dont il est banni pour avoir incité ses partisans à la violence avant l'assaut du Capitole, le 6 janvier. Actuellement disponible en précommande sur l'App Store, elle doit théoriquement être lancée au premier trimestre 2022. Le ton des futurs échanges transparaît déjà dans les captures d'écran de démonstration : "Cancel the cancel culture !"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.