Donald Trump veut la "fermeture totale" des Etats-Unis à tous les musulmans

La Maison Blanche a vivement dénoncé ces propositions du candidat républicain, jugeant qu'elles étaient "contraires" aux valeurs américaines.

 Donald Trump, candidat à l\'investiture républicaine pour l\'élection présidentielle américaine de 2016, le 3 décembre 2015 à Washington (Etats-Unis).
Donald Trump, candidat à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle américaine de 2016, le 3 décembre 2015 à Washington (Etats-Unis). (SAUL LOEB / AFP)

Un nouvelle proposition radicale et polémique signée Donald Trump. Le candidat à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle américaine de 2016 s'est dit favorable lundi 7 décembre à la "fermeture totale" des Etats-Unis à tous les musulmans souhaitant entrer dans le pays, jusqu'à que le Congrès "agisse".

Dans un communiqué distribué à la presse, le magnat de l'immobilier assure que des sondages attestent une "haine" des musulmans envers l'Amérique qui pourrait déboucher sur de nouvelles attaques après la tuerie de San Bernardino, il y a cinq jours en Californie.

Le milliardaire continue de faire la course en tête

Déjà, après les attentats du 13 novembre à Paris, Donald Trump avait proposé de ficher tous les musulmans vivant aux Etats-Unis et d'"éliminer toutes les familles" des jihadistes. Une mesure comparée par ses adversaires aux fichiers de juifs établis par les nazis.

La Maison Blanche n'a pas tardé à réagir par la voix de Ben Rhodes, proche conseiller du président Barack Obama. "C'est totalement contraire à nos valeurs en tant qu'Américains", a-t-il souligné sur CNN, rappelant que "le respect de la liberté de religion est inscrit dans notre Déclaration des droits". Le milliardaire continue, lui, de faire la course en tête parmi les candidats à l'investiture du camp républicain, même si sa cote a fortement chuté ces derniers temps.