Cet article date de plus de deux ans.

En images Premier anniversaire de la mort de George Floyd : de Minneapolis à la Maison Blanche, les Américains lui rendent hommage

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min

La famille de George Floyd a été reçue par Joe Biden, mardi, alors que de nombreux rassemblements étaient organisés à travers les Etats-Unis.

"Il a changé le monde." Joe Biden a rendu hommage à George Floyd, cet Afro-Américain mort asphyxié il y a un an sous le genou d'un policier blanc à Minneapolis (Minnesota), dans un communiqué publié mardi 25 mai. "Son meurtre a déclenché un été de manifestations comme nous n'en avions pas vu depuis le mouvement des droits civiques dans les années 1960, a rappelé le président américain. Ces manifestations ont uni des gens de toutes les origines et générations, pour réclamer la fin de ces morts insensées."

Un peu plus tôt, Joe Biden avait reçu la famille de George Floyd dans le Bureau ovale. "Si vous pouvez faire une loi fédérale pour protéger un oiseau, le pygargue à tête blanche, vous pouvez faire une loi fédérale pour protéger les personnes de couleur, a lancé Philonise Floyd, son frère, après la rencontre. Il y a deux justices aux Etats-Unis, nous devons nous unir et corriger cette situation."

New York, Boston, Los Angeles, Atlanta... Tout au long de la journée, mardi 25 mai, des rassemblements en hommage à George Floyd ont eu lieu à travers les Etats-Unis. A Minneapolis, où il a été tué, environ 1 500 personnes ont participé à une marche en sa mémoire. Le rassemblement a débuté devant le bâtiment où Derek Chauvin a été reconnu coupable de meurtre le 20 avril. L'ancien policier, aujourd'hui incarcéré, sera fixé sur sa peine le 25 juin.

D'autres lui ont rendu hommage devant le cimetière "Dites leur noms", un memorial qui honore cent victimes des violences policières racistes, à quelques rues de là. (CHRISTIAN MONTERROSA / AP / SIPA)
"La police tue les Noirs", affirme ce manifestant jusque sur son masque, lors d'un rassemblement à Flint (Michigan). (JAKE MAY / AP / SIPA)
Un homme tient une bougie lors d'une veillée qui a rassemblé plusieurs centaines de personnes devant le Musée de Brooklyn, à New York, mardi 25 mai dans la soirée. (ANTHONY BEHAR / SIPA USA)
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées, mardi 25 mai, à l'intersection où George Floyd avait été tué un an plus tôt. (CHRISTIAN MONTERROSA / AP / SIPA)
Une vingtaine de coups de feu ont retenti près du memorial et semé la panique dans l'assemblée, peu avant 10 heures. Selon CNN, on ignore le motif des tirs, qui ont fait un blessé. (CHRISTIAN MONTERROSA / AP / SIPA)
LaTonya Floyd s'est montrée très émue lors d'un lâcher de ballons en mémoire de son frère à Austin, ville du Texas où il avait passé la majeure partie de sa vie. (MARK FELIX / AFP )
A New York, des centaines de personnes ont participé à une marche ralliant Brooklyn depuis l'île de Manhattan. (EDUARDO MUNOZ ALVAREZ / AP / SIPA)
Une veillée a également eu lieu dans la capitale fédérale, Washington, où des bougies et des fleurs ont été déposées face à la Maison Blanche. (BRYAN DOZIER / SHUTTERSTOCK / SIPA)
Après leur rencontre avec Joe Biden, les proches de George Floyd ont repris le signe antiraciste du poing levé vers le ciel, sur le perron de la Maison Blanche. (EVAN VUCCI / AP / SIPA)
A Los Angeles, en Californie, les manifestants ont réclamé le définancement de la police, au profit d'investissements dans les services comme la santé ou l'éducation. (FREDERIC J. BROWN / AFP)
Les commémorations ont néanmoins pu sur poursuivre à ce croisement rebaptisé "place George Floyd" par les manifestants, avec notamment une danse tradionnelle de membres de l'American Indian Movement. (KEREM YUCEL / AFP)
Depuis un an, l'intersection où George Floyd s'est transformée en mémorial. Ses derniers mots sont inscrits sur le sol, à l'endroit où il est mort asphyxié sous le genou d'un policier : "Je ne peux pas respirer". (KEREM YUCEL / AFP)
Lors d'une marche contre l'injustice raciale à Boston (Massachussetts), les manifestants ont réclamé des "actions de masse contre les violences policières". (MICHAEL DWYER / AP / SIPA)
Des hommages à George Floyd ont également été rendus en marge de plusieurs matchs de basket, comme dans l'enceinte de l'équipe féminine des Seattle Storm, à Everett (Washington). (ELAINE THOMPSON / AP / SIPA)
Plusieurs habitants de Putney (Vermont) ont posé leur genou à terre, un geste fréquemment repris par les manifestants antiracistes du mouvement Black Lives Matter. (KRISTOPHER RADDER / AP / SIPA)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.