Salaire minimum, aides aux petites entreprises... Joe Biden détaille son plan de soutien à l’économie américaine

Outre la promesse de créer trois millions d'emplois dans l'industrie, Joe Biden a par ailleurs confirmé hier soir depuis Wilmington, dans l’État du Delaware, où il travaille, sa volonté d’imposer un salaire minimum.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Joe Biden, à Wilmington, dans le Delaware, le 16 novembre 2020. (ROBERTO SCHMIDT / AFP)

Avec à ses côtés la future vice-présidente Kamala Harris, Joe Biden participait lundi 16 novembre à une table ronde qui réunit les dirigeants des grandes sociétés américaines : General Motors, GAP, Microsoft, ainsi que des représentants des syndicats, notamment du secteur automobile. À l'issue de cette réunion, le président élu a détaillé son plan à 700 milliards de dollars qu'il a baptisé "Build Back Better": "Reconstruire en mieux."

Nous allons créer trois millions d'emplois bien payés dans l'industrie, le secteur automobile, les voitures électriques et les énergies vertes.

Joe Biden

Joe Biden a confirmé aussi sa volonté d'imposer un salaire minimum. ''Quinze dollars de l'heure pour tout le pays, c'est un minimum pour élever une famille, explique-t-il. C'est comme ça qu'on va reconstruire la classe moyenne !''

Mais alors que l'épidémie de coronavirus repart de plus belle aux États-Unis, Biden prévient : l'hiver sera très sombre. Aussi encourage-t-il le Congrès à adopter immédiatement un nouveau plan de soutien pour aider les travailleurs et les petites entreprises. ''Ils sont la colonne vertébrale de nos communautés, souligne le président élu des États-Unis, qui entrera en fonctions le 20 janvier prochain. Mais aujourd'hui, ils sont sur la brèche. Il y a urgence à mieux financer les villes et les localités afin que les travailleurs essentiels puissent garder leurs emplois.'' Avec la lutte contre la pandémie, l'économie reste la priorité du futur président.

Joe Biden présente son plan pour l'économie américaine : écoutez le reportage de Grégory Philipps
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.