États-Unis : une grève inédite des salariés de trois constructeurs automobiles frappe le pays

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
États-Unis : une grève inédite des salariés de trois constructeurs automobiles frappe le pays
Article rédigé par France 2 - C.Barbier
France Télévisions
France 2
Une grève inédite des salariés de trois constructeurs automobiles (Ford, General Motors et Stellantis) secoue en ce moment les États-Unis. Ils demandent une hausse des salaires de 40% et de nouvelles conventions collectives.

Ils ne sont qu'une dizaine à bloquer le site de Jeep à Wayne (Michigan, États-Unis) et pourtant, la grève menace tout le secteur automobile américain. Depuis quelques jours, les salariés de trois constructeurs (Ford, General Motors et Stellantis) sont en grève. Ils réclament une hausse des salaires de 40% et de nouvelles conventions collectives. "C'est historique. Nous n'avons jamais connu de grève depuis 29 ans que je suis ici. Je suis heureuse, je vais rester et me battre", assure Leah Alexander, ouvrière de l'usine Ford de Wayne.

Des négociations qui patinent

Une grève simultanée inédite, car depuis deux mois, les négociations entre les groupes et le puissant syndicat UAW patinent. "Si nous n'avons pas de meilleures offres, alors nous irons vers une amplification du mouvement", a déclaré Shawn Sain, patron du syndicat. Le mouvement prend aussi une tournure politique. Le président américain Joe Biden a appelé les constructeurs à aller plus loin dans leurs propositions.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.