Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Un jihadiste français en Syrie se confie : "La mort, on l'attend avec joie"

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Âgé de 22 ans, Maxime, originaire de Normandie, aurait rejoint les jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant il y a onze mois. Il raconte sa vie de combattant à BFMTV.

Il dit avoir rejoint les jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) il y a maintenant onze mois. Originaire de Normandie, Maxime, un jeune Français de 22 ans, raconte à BFMTV sa vie de combattant en Syrie dans une vidéo diffusée vendredi 11 juillet par la chaîne.

Il explique s'être converti à l'islam à l'âge de 17 ans, découvrant la religion sur internet. Il a par la suite fait le choix, seul, de prendre la direction de la Syrie, en passant par Istanbul (Turquie). "Les gens pensent tous qu'il y a une sorte de gourou derrière qui met des choses dans la tête, en fait non, je n'ai rencontré personne, déclare-t-il. J'étais seul."

Martyr, "la plus grande récompense"

Pour seul terrain d'opération, Maxime affirme s'être rendu à Mossoul (Irak), une fois la ville prise par EIIL. Mais il assure se préparer à une mission spectaculaire, qui pourrait lui coûter la vie. "La mort ? On l'attend, on l'attend avec joie, confie-t-il. Quand j'ai des frères qui meurent, (...) quand on me dit 'untel est martyr', ça me fait sourire." C'est l'objectif personnel de Maxime : mourir en martyr est, dit-il, "la plus grande récompense".

Selon le ministère de l'Intérieur, ils seraient 300 Français, comme Maxime, à être déjà partis sur le théâtre des opérations en Syrie et un peu plus de 300 en transit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.