VIDEO. Confiscations de passeports : les jihadistes "représentent un danger plus grand" s'ils partent en Syrie, selon Cazeneuve

Les autorités ont confisqué les passeports et les cartes d'identité de six personnes suspectées de vouloir partir en Syrie. 

FRANCE 2 / M.BOISSEAU, R.MATHE

C'est une grande première en France. Six Français dont le départ vers la Syrie apparaissait imminent ont été privés de leurs passeports et de leurs cartes d'identité pour une durée de six mois renouvelable, apprend-on lundi 23 février. Les autorités appliquent ainsi le dispositif d'une loi antiterroriste votée en novembre.

"Si des Français partent commettre des exactions en Irak et en Syrie, à leur retour, ils représentent un danger plus grand encore pour le territoire national et risquent de commettre des actes terroristes de grande ampleur", a commenté le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. 

"Une quarantaine de dossiers en cours d'instruction"

"ll y en aura d'autres", a prévenu de son côté Manuel Valls, interrogé sur ces premières interdictions administratives de sortie du territoire. Outre ces six premières interdictions, "une quarantaine de dossiers sont actuellement en cours d'instruction", précise une source citée par l'AFP.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des combattants du groupe Etat islamique sur un char, à Raqqa, en Syrie, le 30 juin 2014.
Des combattants du groupe Etat islamique sur un char, à Raqqa, en Syrie, le 30 juin 2014. (REUTERS)