Lutte contre le terrorisme : Bernard Cazeneuve dévoile le nouveau plan d'intervention des unités d'élites

Le plan vise à mieux coordonner le travail de la BRI, du GIGN et du Raid. Il s'agit aussi d'être plus rapide et plus efficace en cas d'attaque terroriste.

France 2

Ce sont les forces d'élite, policiers du Raid et de la BRI, gendarmes du GIGN. En cas d'attentat, ce sont eux qui mènent l'assaut et c'est à eux que le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a donné une consigne : intervenir vite et surtout travailler ensemble.  

Fonds supplémentaires

Ces unités d'élite ont désormais un plan avec des effectifs renforcés. Pour les policiers de la BRI, deux fois plus d'hommes de 50, ils passeront à 100. Pour les policiers du Raid, des antennes supplémentaires à Toulouse, Montpellier et Nancy. Pour les gendarmes du GIGN, trois nouvelles unités à Nantes, Tours et Reims. Des équipes renforcées et priées de coopérer les unes avec les autres. Désormais en cas d'urgence comme un attentat, plus de conflit possible, les unités les plus proches des lieux touchés interviennent en premier. Enfin, 55 millions d'euros seront débloqués pour mieux équiper l'ensemble des forces de l'ordre face au risque terroriste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres du GIGN, le 15 octobre 2014 à Toulouse (Haute-Garonne).
Des membres du GIGN, le 15 octobre 2014 à Toulouse (Haute-Garonne). (MAXPPP)