Lutte antiterroriste : les passeports de six Français confisqués

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, six Français se sont fait confisquer leur passeport. Une équipe de France 2 revient sur l'affaire.

France 2

Ce lundi 23 février, six jihadistes français présumés se sont fait confisquer leurs passeports. Une première depuis le vote de la loi antiterroriste en novembre.
Il s'agit de trois femmes et trois hommes, âgés de 23 à 28 ans et originaires de Provence, Rhône-Alpes et région parisienne. Les femmes sont décrites comme fragiles psychologiquement et prêtes à rejoindre des combattants rencontrés sur Internet. Quant aux hommes, l'un d'entre eux avait déjà effectué plusieurs séjours en Syrie. Sa famille est même déjà sur place. Un autre aurait tenté de rejoindre la Turquie.

Des signalements grâce au Numéro vert

"Si des Français partent commettre des exactions en Irak et en Syrie, à leur retour, ils représentent un danger plus grand encore pour le territoire national et risquent de commettre des actes terroristes de grande ampleur", a expliqué au micro de France 2 le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Parmi ces six candidats au jihad, certains ont été identifiés par les services de renseignement, d'autres ont été signalés aux autorités par leurs proches grâce au Numéro vert mis en place dans le cadre de la lutte antiterroriste.
Les passeports et cartes d'identité ont été annulés pour six mois. La mesure est renouvelable pendant deux ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo non datée de jihadistes de l\'Etat islamique dans la province de Salaheddine, en Irak.
Photo non datée de jihadistes de l'Etat islamique dans la province de Salaheddine, en Irak. (WELAYAT SALAHUDDIN / AFP)