Cet article date de plus d'un an.

Séisme en Turquie : la ville de Kahramanmaras compte ses morts

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Séisme en Turquie : la ville de Kahramanmaras compte ses morts
Séisme en Turquie : la ville de Kahramanmaras compte ses morts Séisme en Turquie : la ville de Kahramanmaras compte ses morts (France 2)
Article rédigé par France 2 - A. Lay, E. Sizarols, J. Cohen-Olivieri
France Télévisions
France 2
Jeudi 9 février, le bilan après le séisme en Turquie et en Syrie s’élève à plus de 20 000 morts, soit le bilan le plus meurtrier de l’histoire de cette région. Les sauveteurs de Kahramanmaras (Turquie) continuent de creuser dans les gravats, mais retrouvent surtout des corps.

La tête dans les décombres à Kahramanmaras (Turquie), les sauveteurs tentent d’entendre un signe de vie, jeudi 9 février. Autour, les proches se figent dans le silence et l’espoir. Finalement, il n’y aura aucun bruit, aucun survivant. C’est le chaos, des corps sont sortis quasiment chaque minute des décombres. Une femme pleure son neveu. "Mon fiston, c’est moi qui devrais être morte à ta place", dit-elle. Un père a tenu à porter lui-même le corps de son enfant jusqu’à l’ambulance. D’autres proches repartent avec des cartons de souvenirs trouvés dans les débris.

Les engins de chantiers s’activent

Une femme a été sauvée grâce à ses parents qu’elle a réussi à appeler, le téléphone étant resté dans sa poche. "Le plafond a commencé à s’aplatir sur ma tête. Il y avait juste une chaise en plastique qui l’empêchait de nous écraser (...). Je remercie mon père, ma mère, mes frères, s’ils n’étaient pas venus, je ne m’en serais jamais sortie", raconte-t-elle. "Les engins de chantiers sont de plus en plus actifs, quand ils estiment qu’il n’y a plus aucune trace de vie, ils détruisent les bâtiments", rapporte la journaliste Alexandra Lay, depuis Kahramanmaras. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.