Funérailles d'Elizabeth II : chefs d'Etat, têtes couronnées, héros anonymes... Qui sont les invités de la cérémonie ?

Au total, près de 2 000 invités assisteront aux funérailles de la reine Elizabeth II, dans l'abbaye de Westminster, à Londres. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Le portrait de la reine défunte Elizabeth II, le 16 septembre 2022, à Londres (Royaume-Uni).  (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Jamais la police londonienne n'avait encadré un événement d'une telle ampleur. Les funérailles de la reine Elizabeth II, morte le 8 septembre au château de Balmoral, en Ecosse, mobiliseront 10 000 policiers dans la capitale, lundi 19 septembre.

>> Funérailles d'Elizabeth II : pourquoi la liste des invités vire au casse-tête diplomatique

Ces funérailles d'Etat, les premières depuis la mort de Winston Churchill en 1965, auront lieu à l'abbaye de Westminster, à Londres (Royaume-Uni), à 12h (heure de Paris) devant 2 000 invités, dont plusieurs centaines de dirigeants du monde entier et près de 200 héros anonymes. Franceinfo s'est penché sur les cartons d'invitation de cet événement. Liste non exhaustive. 

Des dirigeants du monde entier

Au rang des alliés historiques, le président français Emmanuel Macron sera présent pour montrer le lien "indéfectible" de son pays avec le Royaume-Uni et rendre hommage à une "reine éternelle". Le président américain Joe Biden assistera aussi aux funérailles, en compagnie de son épouse Jill Biden. Le locataire de la Maison Blanche doit rendre un premier hommage à la reine Elizabeth II dimanche avant de participer à une réception organisée par le roi Charles III dans la soirée, a fait savoir l'exécutif américain. Côté européen, la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, sera également présente, ainsi que le président du Conseil, Charles Michel

Le président américain Joe Biden et son épouse Jill Biden arrivent à Londres (Royaume-Uni) pour assister aux funérailles de la reine Elizabeth II, le 17 septembre 2022.  (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

Du côté du Commonwealth, des représentants des 56 pays membres seront présents, rapporte la BBC. Parmi eux, la Première ministre de la Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, et le Premier ministre australien, Anthony Albanese. L'Inde sera représentée par la présidente Droupadi Murmu. Le président sri-lankais Ranil Wickremesinghe et le Premier ministre bangladais, Sheikh Hasina, ont aussi répondu positivement à l'invitation, selon la BBC. 

D'autres dirigeants internationaux sont également attendus à Londres : le chef du gouvernement irlandais, Micheal Martin, le président allemand Frank-Walter Steinmeier et le chancelier allemand, Olaf Scholz, le président italien Sergio Mattarella, le président turc Recep Tayyip Erdogan. Le président brésilien, Jair Bolsonaro, et le président sud-coréen, Yoon Suk-yeol, ont également confirmé leur présence, précise Reuters. Dimanche après-midi, Charles III, devenu roi à 73 ans, accueillera les chefs d'Etat à Buckingham Palace.

Les têtes couronnées 

Plusieurs membres de familles royales européennes sont attendus, dont beaucoup avaient des liens de parenté avec la reine. A ce titre, le roi Philippe et la reine Mathilde de Belgique, ainsi que le roi Willem-Alexander des Pays-Bas et son épouse, la reine Maxima, ont confirmé leur présence. 

Le roi Felipe VI et sa femme la reine Letizia d'Espagne, le 12 septembre 2022, à Madrid (Espagne).  (THOMAS COEX / AFP)

Toujours selon la chaîne britannique, le roi Felipe VI et la reine Letizia d'Espagne ont également accepté l'invitation. Il en va de même pour les familles royales de Norvège, de Suède, du Danemark et de Monaco. L'empereur japonais, Naruhito et l'impératrice Masako doivent aussi être présents, selon plusieurs médias locaux du pays. 

Les héros anonymes

Près de 200 travailleurs et bénévoles ont également reçu un carton d'invitation, rapporte Sky News. Parmi eux, des avocats, des médecins, mais aussi des enseignants ou des vétérans. Natalie Queiroz, une enseignante connue pour sensibiliser ses élèves aux dangers des crimes au couteau, fait partie de ces "héros anonymes". Elle a annoncé sa venue sur son compte Twitter : "C'est un énorme honneur", a-t-elle affirmé. En 2016, l'enseignante avait survécu à une attaque au couteau de son compagnon, durant laquelle elle avait été poignardée 24 fois alors qu'elle était enceinte, rappelle le média britannique. 

Autre héros anonyme : Pranav Bhanot, honoré pour son aide pendant la crise sanitaire de Covid-19. L'avocat originaire de l'Essex (nord-est de Londres) avait aidé à distribuer près de 1 200 repas gratuits pendant la pandémie. Au même titre, Robert Lodge, un vétéran de 71 ans, également invité aux funérailles. 

Les absents

Plusieurs chefs d'Etat n'ont, quant à eux, pas reçu de carton d'invitation. Le président russe Vladimir Poutine avait déjà déclaré qu'il ne serait pas présent, après que Londres a décidé de ne pas inviter de représentant russe aux funérailles de la reine Elizabeth II, lundi, sur fond de tensions diplomatiques entre les deux pays. L'allié du Kremlin, le président biélorusse Alexandre Loukachenko, n'a, lui non plus, pas été convié. 

Le président russe Vladimir Poutine (gauche) et le président chinois Xi Jinping (droite), le 16 septembre 2022, à Samarkand (Ouzbékistan).  (SERGEI BOBYLYOV / SPUTNIK / AFP)

Dans le reste du monde, les dirigeants birman, syrien, vénézuélien, nord-coréen et afghan n'ont pas non plus été invités, rapporte le correspondant diplomatique de la BBC, James Landale, sur Twitter. La Corée du Nord et le Nicaragua ont, quant à eux, été invités à n'envoyer que des ambassadeurs, et non des chefs d'État.

Du côté de la Chine, le chef d'Etat Xi Jinping a été invité, mais il n'a pas donné de réponse positive. Pékin a assuré qu'une délégation "de haut niveau" serait envoyée. L'ambassadeur chinois au Royaume-Uni a finalement annoncé sur Twitter samedi que le vice-président chinois se rendrait aux funérailles. Le pape François sera lui aussi absent, a annoncé le Vatican dans un communiqué. Le pontife sera représenté par le chef de sa diplomatie, Paul Gallagher. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mort d'Elizabeth II

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.