Au Yémen, les soldats sont aussi des enfants

Des enfants soldats sont enrôlés dans les rangs des rebelles au Yémen. Leur réadaptation au monde est très difficile.

Depuis plus de trois ans, le Yémen est déchiré par une guerre civile entre les rebelles et les forces gouvernementales. Des enfants soldats sont enrôlés. Ils seraient 18 000 dans les rangs des rebelles Houthis. Kahlan est un ancien enfant soldat. "Une camionnette est venue nous chercher à l'école. Et des hommes nous ont ordonné de les suivre. Nous avons demandé où nous allions. Et ils ont répondu de venir avec eux pour qu'ils nous donnent un nouveau cartable. Ils nous ont déplacés d'école en école. Une fois à Sanaa, on nous a inscrits à une formation. Et ensuite, nous avons reçu des armes", se souvient le petit garçon.

"Ils sont extrêmement agressifs"

Dans un centre de réadaptation, on accueille d'anciens enfants soldats. "Le plus gros problème que nous devons gérer est l'agressivité chez les enfants. C'est horrible et c'est très préoccupant. Ils sont extrêmement agressifs. Ils peuvent même dire que tuer une personne est chose facile", explique Mahyoub Al-Mikhlafi, psychologue. Mais dans ce contexte de guerre, les enfants yéménites meurent aussi de famine et de maladie.

Un combattant pro-gouvernemental, le 15 décembre 2018 à Hodeida (Yémen).
Un combattant pro-gouvernemental, le 15 décembre 2018 à Hodeida (Yémen). (AFP)