VIDEO. Irak : un attentat visant des réfugiés fait six morts à Kirkouk

Une bombe a explosé près d'une mosquée chiite abritant des déplacés.

EVN

Les déplacés fuyant les troupes de l'Etat islamique (EI) ne sont même pas à l'abri à Kirkouk, la principale ville contrôlée par les peshmergas (combattants kurdes), qui y ont pourtant renforcé la sécurité. Six personnes ont été tuées, jeudi 7 août, dans un attentat à la voiture piégée contre une mosquée chiite de Kirkouk, dans le nord de l'Irak. Des femmes et des enfants ayant fui les combats dans les villes de Amerli, Bachir ou Taza figurent parmi les six morts et 37 blessés de l'attentat.

Des dizaines de milliers de réfugiés piégés

Mercredi 6 août, des combattants kurdes d'Irak, de Syrie et de Turquie ont décidé d'unir leurs forces dans une alliance pour tenter de contrer l'avancée des jihadistes de l'EI et de secourir des milliers de civils. Parmi les plus récentes conquêtes de l'EI figure en effet la région de Sinjar, bastion de la minorité yazidie, une communauté kurdophone pré-islamique considérée par les jihadistes comme "adoratrice du diable". Des dizaines de milliers de personnes ont fui et se retrouvent depuis piégées, sans eau ni nourriture, dans les montagnes désertiques environnantes.

 

Après un attentat à la voiture piégée à Kirkouk (Irak), le 7 août 2014.
Après un attentat à la voiture piégée à Kirkouk (Irak), le 7 août 2014. (MARWAN IBRAHIM / AFP)