Syrie : pas de triomphalisme après la victoire sur Daech

L'alliance arabo-kurde a pris le contrôle total du village de Baghouz en Syrie, dernière enclave de Daech. Une victoire militaire indéniable qui raye l'organisation Etat islamique de la carte. Mais la menace djihadiste demeure.

France 3

Le drapeau des forces démocratiques syriennes flotte désormais sur Baghouz (Syrie). Un événement attendu depuis des semaines, le symbole de la défaite finale de Daech. "Aujourd'hui, les forces démocratiques syriennes annoncent officiellement la fin de tous les combats et la victoire contre le groupe État islamique", déclare Adnan Afrin, porte-parole des forces démocratiques syriennes.  

Une fête mesurée

Ces derniers jours, Baghouz était le théâtre de violents combats. Depuis début février, les forces démocratiques syriennes, appuyées dans les airs par la coalition internationale, ne laissaient aucun répit à la dernière enclave du groupe Etat islamique. La chute de Baghouz marque la fin du califat autoproclamé. Malgré l'ambiance de fête, les discours des vainqueurs sont loin du triomphalisme. "Notre combat n'est pas fini. Daech est toujours une menace importante dans la région pour les États-Unis, mais aussi pour nos alliés", a lancé William Roebuck, envoyé de la coalition internationale. Emmanuel Macron a lui estimé qu'"un danger majeur pour notre pays est éliminé".  

Le JT
Les autres sujets du JT
Les environs de Baghouz (Syrie), le 14 février 2019.
Les environs de Baghouz (Syrie), le 14 février 2019. (DELIL SOULEIMAN / AFP)