Cet article date de plus de neuf ans.

Etat islamique : François Hollande annonce que la France fournira un "soutien aérien" à l'Irak

Le président a, en revanche, affirmé qu'il n'y aurait pas de troupes au sol et que la France n'interviendrait pas Syrie.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le président français François Hollande et le président de la région autonome du Kurdistan, Massoud Barzani, à l'aéroport d'Erbil, en Irak, le 12 septembre 2014.  (AZAD LASHKARI / REUTERS)

Pour lutter contre l'Etat islamique, François Hollande annonce que la France fournira un "soutien aérien" à l'Irak. Le président a, en revanche, affirmé jeudi 18 septembre qu'il n'y aurait pas de troupes au sol et que la France n'interviendrait pas en Syrie.

> Suivez la conférence de presse de rentrée de François Hollande en direct par ici

"Ce matin, j'ai réuni le conseil de défense et j'ai décidé de répondre à la demande des autorités irakiennes pour accorder un soutien aérien, a officialisé le président de la République à l'occasion de sa grande conférence de presse semestrielle. Nous n'irons pas au-delà, il n'y aura pas troupes au sol et nous n'interviendrons qu'en Irak."

Hollande annonce un "soutien aérien" à l'Irak (FRANCE TELEVISIONS)

Dans la foulée de la première réunion de la coalition internationale contre l'Etat islamique, organisée lundi à Paris, la France avait, comme le Royaume-Uni, expliqué qu'elle était prête à participer à ces bombardements. Mais cette décision n'avait pas encore été officialisée. 

Hollande dénonce l'inertie de la communauté internationale

François Hollande a déploré, au cours de cette intervention, que la communauté internationale soit restée "inerte" en Syrie, permettant notamment à l'Etat islamique de prospérer.

"Le mouvement terroriste (...) a prospéré dans le chaos syrien, disons-le aussi parce que la communauté internationale est restée inerte", a affirmé le chef de l'Etat, ajoutant que "le monde est menacé gravement par un terrorisme qui a changé de dimension".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.