Liban : des jeunes désespérés

France 2 et France Inter consacreront une soirée caritative jeudi 1er octobre au Liban, dévasté par une double explosion le 4 août à Beyrouth. Beaucoup de jeunes rêvent de l’exil.

FRANCEINFO

Après la double explosion au port de Beyrouth, qui a empiré la crise économique au Liban, les jeunes Libanais ont peu d'espoir et pensent à partir. "J’ai eu peur de mourir. J’ai dit à ma famille qu’il fallait quitter ce pays, aller dans un endroit plus sûr. Avec mes amis expatriés, on s’est dit qu’on reviendrait dans dix ou quinze ans reconstruire ce pays", témoigne Jean-Paul Farhat, étudiant en psychiatrie.

"Angoissée de partir et de rester"

"On a aucune visibilité. Je suis encore dans l’attente. Plus le temps avance, plus la situation empire. On est dans une grande crise économique, une crise sanitaire mondiale et une crise sécuritaire. On a aucune perspective. Je me donne encore une année. je me pose la question de partir. Rester est une angoisse et partir aussi", confie la comédienne Marwa Khalil depuis le théâtre Monnot, une institution culturelle de la capitale. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les sauveteurs creusent dans les décombres d\'un bâtiment à Beyrouth (Liban), le 3 septembre 2020, à la recherche d\'éventuels survivants après la méga-explosion survenue dans le port. 
Les sauveteurs creusent dans les décombres d'un bâtiment à Beyrouth (Liban), le 3 septembre 2020, à la recherche d'éventuels survivants après la méga-explosion survenue dans le port.  (JOSEPH EID / AFP)