Proche-Orient : Barack Obama se dit très inquiet face à l'escalade de la violence

Depuis deux semaines, 44 personnes ont été tuées. Il y a eu trois nouvelles victimes ce samedi 17 octobre dans trois attaques à l'arme blanche.

FRANCE 3

Un Palestinien a été tué par des militaires ce samedi 17 octobre au matin à Jérusalem-Est. Il a tenté de poignarder un soldat israélien lors d'un contrôle d'identité."L'assaillant était âgé de 16 ans. J'en appelle à tous les parents pour qu'ils soient responsables de leurs enfants et qu'ils soient vigilants (...)", demande Haim Shmueli, responsable de la police israélienne.

Au même moment, en Cisjordanie à Hébron, un Palestinien de 18 ans a tenté de poignarder un colon israélien. Ce dernier l'a tué par balles pour se défendre. La violence ne faiblit pas en Israël et en Palestine. Vendredi, des dizaines de Palestiniens ont mis le feu au tombeau de Joseph, un lieu saint pour les juifs.

Une cinquantaine de morts

Depuis le début du mois, les attaques ont fait près d'une cinquantaine de morts et des centaines de blessés. À Washington, le président américain Barack Obama s'est dit très inquiet de la tournure des événements.

Le JT
Les autres sujets du JT
Barack Obama, à la Maison Blanche, le 15 octobre 2015.
Barack Obama, à la Maison Blanche, le 15 octobre 2015. (JONATHAN ERNST / REUTERS)