Guerre Israël-Hamas : Emmanuel Macron réitère sa demande d'un "cessez-le-feu durable" à Gaza lors d'un appel avec Benyamin Nétanyahou

Le président de la République a informé Benyamin Nétanyahou de "sa plus vive préoccupation" face au nombre de victimes civiles de l'opération militaire israélienne et à l'"urgence humanitaire absolue" constatée dans la bande de Gaza.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le président de la République Emmanuel Macron, devant l'Elysée, le 12 décembre 2023. (AMAURY CORNU / HANS LUCAS / AFP)

La diplomatie pour tempérer la réponse militaire israélienne à Gaza. Emmanuel Macron a échangé par téléphone avec le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, a annoncé l'Elysée dans un communiqué mercredi 27 décembre.

Le chef de l'Etat a "affirmé une nouvelle fois l’attachement de la France à la sécurité d’Israël", après les attaques meurtrières commises par le Hamas palestinien le 7 octobre, commence par rappeler le communiqué. "La libération de tous les otages", dont près de 140 sont encore détenus par le mouvement islamiste selon les autorités israéliennes, est également "une priorité pour la France", a souligné Emmanuel Macron auprès de Benyamin Nétanyahou.

Cependant, le communiqué indique que le président de la République a fait part au Premier ministre israélien de "sa plus vive préoccupation face au très lourd bilan civil et à la situation d’urgence humanitaire absolue à laquelle était confrontée la population civile de Gaza". Une situation qui a poussé l'OMS à tirer une nouvelle fois la sonnette d'alarme le même jour, face aux "terribles blessures", à la "faim aiguë" et au "risque grave de maladies" dont souffre la population de la bande de Gaza.

Bientôt des opérations humanitaires en lien avec la Jordanie

Emmanuel Macron a rappelé au dirigeant israélien "l'impératif de protection des civils", "l'urgence d'acheminer l’aide nécessaire à la population de Gaza, ainsi que la nécessité d’œuvrer à un cessez-le-feu durable". "La France œuvrera dans les prochains jours, en lien avec la Jordanie, pour mener des opérations humanitaires à Gaza", ajoute le communiqué de l'Elysée.

Le chef de l'Etat a également demandé à Israël "de prendre toutes les dispositions nécessaires afin de mettre un terme aux violences commises par certains colons contre les civils palestiniens, ainsi qu’à tout nouveau projet de colonisation en Cisjordanie". Des violencs qui pourraient mettre en danger "la solution à deux Etats, seule solution viable pour assurer la sécurité à long terme d'Israël et répondre aux aspirations légitimes des Palestiniens", estime l'Elysée.

De son côté, Benyamin Nétanyahou a "remercié" la France pour sa "défense de la liberté de navigation" et "pour sa volonté d'aider à restaurer la sécurité le long de la frontière d'Israël avec le Liban", ont indiqué ses services à Jérusalem. Le Premier ministre israélien a aussi "mis à jour" Emmanuel Macron sur les derniers développements de la guerre à Gaza et sur les "efforts pour ramener les otages".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.