Morcelé et fragile, l'Irak tente de se redresser

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
irak situation
FRANCEINFO
Article rédigé par
E. Largenton - franceinfo
France Télévisions

L'Irak est un pays charnière dans cette partie du monde au moment où celle-ci est déstabilisée par la situation en Afghanistan. Où en est l'Irak ?

Il ne reste plus que 2 500 soldats américains sur le sol irakien. Leur mission prendra fin le 31 décembre 2021. Mais les Etats-Unis conserveront une mission de formation et de conseil auprès de l'armée irakienne. Cela rassure les Irakiens, qui craignent une résurgence de Daesh et que l'Iran en profite pour s'imposer davantage en Irak. Le voisin iranien en a fait une zone d'influence. Les milices chiites favorables à l'Iran sont très présentes dans le sud de l'Irak. Dans le nord du pays, la Turquie vient combattre les indépendantistes kurdes.

Un pays sous influence qui veut néanmoins peser

Mais Bagdad ne veut pas seulement subir. L'Irak a l'intention de devenir un médiateur dans la région. Ces dernières années, il s'est rapproché de l'Arabie Saoudite, des Émirats arabes unis, de la Jordanie et de l'Égypte. Actuellement, le pays souhaite apaiser les relations entre Téhéran et Riyad. L'Irak reste toutefois un État morcelé entre les musulmans chiites et sunnites, et les communautés kurdes, yézidies et chrétiennes. Le pays est encore marqué par les atrocités commises entre 2014 et 2017 par Daesh, qui exerce toujours une influence dans certaines zones. Le contexte socio-économique est difficile avec la chute des cours du pétrole, le chômage, la corruption et la pandémie de Covid-19. Des élections législatives sont prévues le 10 octobre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Irak

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.