Jihadistes français condamnés à mort : une justice irakienne inéquitable ?

Des jihadistes français ont été condamnés à mort en Irak. 45 avocats ont publié une tribune lundi 3 juin pour fustiger l'inaction du gouvernement face à ces condamnations. 

franceinfo

En une semaine, 11 Français ont été condamnés à mort dans un tribunal antiterroriste de Bagdad, en Irak. Les 11 jihadistes sont condamnés à la peine capitale à cause de leur appartenance au groupe terroriste État islamique. "Nous respectons la souveraineté judiciaire de l'Irak", expliquait le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian devant l'Assemblée nationale le 29 mai dernier. 

"On ne peut pas faire une justice à géométrie variable"

Selon le gouvernement, la justice irakienne respecte le droit. "Le procès est équitable", affirme Jean-Yves Le Drian. 45 avocats ont publié une tribune lundi 3 juin sur notre site pour dénoncer l'inaction de l'État face à une justice irakienne jugée partiale. Ils reprochent à l'exécutif de ne pas agir de la même façon selon le profil des condamnés à mort. "On ne peut pas faire une justice à géométrie variable", lance Me Vincent Brengarth. L'association des victimes du terrorisme en France ne prône pas non plus la mort des jihadistes. Emmanuel Macron a demandé que la peine de mort soit commuée en peine de prison à perpétuité pour ces jihadistes. 

Le tribunal où sont jugés des jihadistes français à Bagdad (Irak), le 29 mai 219.
Le tribunal où sont jugés des jihadistes français à Bagdad (Irak), le 29 mai 219. (SABAH ARAR / AFP)