Irak : les obsèques du général Soleimani dans la colère

En Irak, les obsèques du général Soleimani, assassiné sur ordre de Donald Trump, ont eu lieu samedi 4 janvier. Un cortège funèbre escorté par une foule considérable exprimant sa colère aux cris de "Mort à l'Amérique".

France 2

Le cercueil du général Soleimani est porté en triomphe par des dizaines de milliers de personnes, samedi 4 janvier. À ses côtés, les dépouilles des neuf autres personnes tuées dans l'attaque du drone américain. C'est depuis Bagdad (Irak), à 100 km de là, que le convoi funéraire a démarré en traversant les rues de la capitale irakienne. Au passage du cortège, les mains se tendent pour effleurer les corps. "Je voudrais vous dire à vous les Américains que notre réponse sera immense et qu'elle fera trembler la terre sous vos pieds", déclare un homme.

Une promesse de vengeance

Au milieu de la foule, une présence remarquée : celle du Premier ministre irakien, qui a dénoncé une agression contre son pays. À Téhéran (Iran), le président iranien a réitéré sa promesse de vengeance lors d'une rencontre avec la fille du général Soleimani. Aux cris de "Mort à l'Amérique", la capitale iranienne pleure son héros militaire avec encore et toujours un seul mot d'ordre : la vengeance. Pour les Iraniens, la question n'est pas de savoir si le régime va se venger, mais où et quand il va frapper.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Irakiens protestent, après la frappe américaine ayant tué le général Qassem Soleimani, le 3 janvier 2020, à Bagdad en Irak.
Des Irakiens protestent, après la frappe américaine ayant tué le général Qassem Soleimani, le 3 janvier 2020, à Bagdad en Irak. (AMEER AL MOHMMEDAW / DPA / AFP)